La Fourmi rachète Leroy Tremblot

Le 10/10/2017 à 17:14 par Frédéric Roy

L’agence de marketing sportif La Fourmi, créée en 2008, doit annoncer ce mercredi 11 octobre le rachat de Leroy Tremblot, le cabinet de design spécialisé dans le sport fondé et dirigé par Antoine Tremblot. Celui-ci a notamment signé les identités visuelles de la Coupe de France de football, la Fédération française de tennis, l’équipe cycliste Europcar, du championnat du monde FIA d’endurance et du nouveau Grand prix de France de F1, un budget remporté d’ailleurs conjointement avec La Fourmi. Leroy Tremblot sera intégrée dans l’agence. Cette dernière compte désormais plus d’une soixantaine de collaborateurs, affichera 7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, et inaugurera ses nouveaux locaux à Boulogne-Billancourt lundi 16 octobre. 

3 questions à Céline Jobert, co-fondatrice de La Fourmi, avec Thibaut Cornet

Pourquoi La Fourmi acquiert Leroy Tremblot ?Avant tout, parce qu’il y a une véritable complémentarité de métiers. Leroy Tremblot va clairement apporter de la valeur au niveau créatif. Nous l’avions constaté lors de la consultation du Grand Prix de France de F1, remporté ensemble : l’intégration du design dans la réflexion publicitaire permet de démultiplier l’impact créatif. Ensuite, cette acquisition est un moyen pour La Fourmi de continuer à se singulariser sur le marché. Aucune autre agence du secteur n’a intégré des métiers comme le branding, le CRM, le fan engagement ou le ticketing. Nous avons une volonté de toujours proposer des solutions innovantes.

Quelles sont les prochaines étapes pour La Fourmi ?

A moyen terme il s’agit de réussir de l’intégration de Leroy Tremblot dans La Fourmi. Grâce à sa nouvelle taille, Leroy Tremblot pourra viser des consultations internationales. La Fourmi pourra aussi intervenir encore plus en amont dans les stratégies des marques, car les problématiques identitaires sont les premières qui se posent. Nous pourrons investir le champ du conseil et offrir une palette globale à nos clients. En revanche, je ne pense pas, à long terme, que posséder l’intégralité des métiers intégrés dans une même structure est la meilleure réponse. On ne peut pas être experts dans tout.

Les Jeux olympiques à Paris, en 2024 sont-ils une chance pour les affaires ?

Oui, évidemment, car ce formidable terrain d’expression est une opportunité pour les marques de s’associer aux valeurs du sport. Cela tentera sans doute de nouveaux annonceurs. Nous avions évidemment en tête Paris 2024 dans le projet d’acquisition de Leroy Tremblot, car l’événement va faire bouger les lignes, et sera un acteur pour développer et tirer le marché. Les choses bougent déjà en prévision de cette future dynamique.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°62-Novembre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire