Les Gaulois, nouveau peuple fondé par H & Leg

Le 09/10/2013 à 23:45 par Carole Soussan

A l’heure ou Havas Worldwide souffle la première bougie de son nom unique, brandé pour l’international, un trublion français fait irruption en son sein : Les Gaulois. Une nouvelle agence, de taille, formée de l’union de H et de Leg.

Il y a un an, disparaissait Euro RSCG pour faire place à une identité unique, à l’international, Havas Worldwide. Mais l’uniformisation ne sied pas à tout le monde. Outre BETC, les agences H et Leg avaient un temps conservé leur nom. Puis Leg, démunie de son président Gabriel Gaultier (pas fan d’uniformisation non plus et qui a préféré en référer à Jesus), intégrait le giron de l’enseigne présidée par Christophe Lafarge emmenant avec elle son budget phare, SFR et quelque 80 « orphelins ». Et là encore, pas question de revêtir l’uniforme Havas pour rebaptiser les deux enseignes réunies. On imagine que le bras de fer fut dantesque pour imposer une nouvelle identité –irréductible- Les Gaulois, tellement différente de la très institutionnelle Havas. L’union de H et Leg, deux structures créatives culturellement proches, consacre sa naissance cette semaine. L’agence se place derrière l’ainée BETC et le concurrent Publicis offrant ainsi une alternative créative au duopole majeur en place depuis près de vingt ans.

Un carnyx pour logo

Les Gaulois, c’est gonflé, ça prête à sourire, ça a un logo façon sanglier stylisé et offensif, « un carnyx », dont la signification ne prête guère à confusion : instrument de musique celtique à caractère guerrier, de l’âge du fer utilisé lors des guerres celtes pour contribuer à effrayer l’ennemi et pour mener les troupes. Car les troupes, Christophe Lafarge escompte bien leur insuffler un esprit de conquête. Comme il le souligne, Les Gaulois, “c’est l’audace d’innover et non pas le repli qui handicape le développement lorsque le secteur et l’époque n’osent plus guère encourager des idées originales et audacieuses. Il faut réapprendre à oser. C’est ce à quoi nous nous engageons”. C’est aussi une façon idéale de redonner envie aux transfuges de Leg, transbahutés, en mal d’appartenance, qui ont désormais une « nouvelle identité », une vraie nouvelle bannière, iconoclaste, à brandir.

300 gaulois dans le village

Les 300 Gaulois - consultants, stratèges, créatifs et producteurs – bénéficient de l’appartenance au réseau mondial Havas, qui depuis l’annonce de la fusion « Publicis/Omnicom » se plait à se revendiquer comme « le dernier acteur 100% français du marché international ». Une appartenance qui permet le recours ad hoc aux expertises du groupe (achat media, data intelligence, crm/e-crm, mobile, digital factory, event, marketing sportif…) en France comme à l’international. Une appartenance qui permet enfin un pilotage depuis Paris de marques mondiales, françaises évidemment, mais également internationales parmi lesquelles se trouvent le SFR de Leg et le Citroën de H, les deux principaux comptes, mais aussi Krys, Intersport, Casino, Hop!, Crédit Mutuel, Stif, Coca Cola, Ouï Fm, Acadomia, Biocanina, Mairie De Paris, Orpi, Le Parisien, Dessange, Mennen, Vinci, Les Inrockuptibles, LigneRoset, Joe, F2, Marques Avenue, CNIPT, Aberlour, Nike, Transavia, Maty, Narta, Marseille-Provence 2013, Pommery, SFR Business Pro, Mixa, Prévention Routière, Inpes, PQR, Aujourd’hui, Éco-Emballages. De quoi générer 33 millions d’euros de marge brute avec plus de 75 productions audiovisuelles par an, plus de 160 campagnes display ou encore 200 productions print.

Une armada de créatifs

Alexandre Drouillard, Sebastien Pierre, Gilbert Scher, Luca Cinquepalmi, Eric Galmard, Pietro Sotgia, Marco.Venturelli, Loic Froger, Thomas Reichlinmeldegg, Christophe Caubel, Olivier Camensuli, Mickael Jeanne

Extrait du « manifeste de Christophe Lafarge »

« Pour lutter, un homme ne suffit pas. Il faut une armée. Il faut un peuple. Il faut une âme. Nous serons Les Gaulois. Choisir un nom est toujours un enjeu d’identité. Nous voulons la nôtre forte, simple, claire, engagée. Une identité qui puise sa sève et son rayonnement international dans l’originalité de notre culture. Les Gaulois comme un peuple obstiné et audacieux. Un peuple qui rêve et qui lutte. Mais sans rêve il n’y a plus de désir et sans lutte il n’y a plus d’espoir. Nos ancêtres Les Gaulois… nous dit-on en prélude à l’histoire de notre pays. Sachez qu’ils sont de retour. »

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°71-Novembre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire