Publicis et Orange créent un fonds européen de dimension mondiale

Le 27/10/2015 à 22:42 par Frédéric Roy

Stéphane Richard, président-directeur général d’Orange, Maurice Lévy, président du directoire de Publicis Groupe ont signé hier un protocole d’accord en vue de la création d’un "fonds de capital-risque européen multi-corporate de dimension mondiale baptisé IrisNext", indique un communiqué des deux groupes. Cet accord a été signé lors de la conférence franco-allemande sur le numérique qui se tenait à l’Elysée, a également été paraphé par Gerhard Cromme, président du conseil de surveillance de Siemens intervenant à titre personnel, va permettre naissance de "l’un des plus importants fonds de capital-risque en Europe grâce à une levée de fonds auprès des grands groupes internationaux d’origine allemande, française et internationale, ainsi que des investisseurs institutionnels", ajoute le communiqué.

IrisNext investira principalement dans des start-up européennes en vue de contribuer au financement de leur croissance, aussi bien en phase d’early stage qu’en phase dite « growth ». Les investissements de ce fonds porteront sur la transformation digitale des entreprises, sous tous ses aspects. Parmi les start-up concernées, IrisNext pourra donc financer aussi bien des pure players que des nouveaux business models développés grâce au numérique ou encore de nouveaux outils ou de nouvelles technologies permettant de répondre au défi de cette transformation (big data, cloud, intelligence artificielle, innovations numériques, robots, etc.). Le fonds sera géré par Iris Capital, assisté par la société de capital-risque allemande Capnamic et un premier closing interviendra courant 2016.

Afin de réussir cette initiative, Publicis Groupe et Orange s’engagent à abonder le nouveau fond à hauteur de 75 M€ chacune. Avec l’aide de Gerhard Cromme, qui a souhaité s’associer à ce projet à titre personnel et qui intégrera le conseil de Surveillance d’Iris Capital, les deux sociétés utiliseront leurs relations et leur influence pour convaincre d’autres grands groupes allemands, français et européens de devenir investisseurs dans IrisNext. Les investisseurs institutionnels seront également sollicités. De plus, les acteurs publics intervenant dans le financement des entreprises en France et en Allemagne seront mobilisés pour abonder le fonds et lui donner la masse critique indispensable.

"En effet, face au dynamisme des grands acteurs du capital-risque non seulement anglo-saxons mais aussi asiatiques, il est apparu indispensable aux trois signataires du protocole d’intention de s’appuyer sur l’axe franco-allemand pour renforcer le capital-risque européen et lui donner les moyens d’aider les start-up, en particulier aux derniers stades de leur croissance, afin de les fixer sur le continent européen", poursuit le communiqué. IrisNext s’inscrit dans la suite des fonds Orange Publicis Ventures, lancés en 2012, qui ont permis d’apporter près de 300 M€ au financement de l’écosystème digital français et européen.  

 
Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°67-Mai 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire