''Chaque jour est une chance'' : la signature de la FDJ devient une campagne

Le 20/12/2017 à 17:00 par Amelle Nebia

Stéphane Xiberras, président et directeur de la création de BETC et Nathalie Le Garlantezec, directrice de la marque FDJ, dévoilent la genèse du premier film de marque de la Française des Jeux.

Depuis deux ans, "chaque jour est une chance" conclut les campagnes des jeux de la FDJ. Aujourd'hui, cette signature devient campagne. "C'est la première campagne de marque de la FDJ" explique Stéphane Xiberras, président et directeur de la création de BETC, "le sujet de la chance est universel. Nous avons tous des rituels intimes pour la provoquer, l'amadouer et s'en faire une alliée. Le jeu en fait partie ". La campagne laisse la parole à six personnalités : Blaise Matuidi, Karine Le Marchand, Thierry Marx, Isabelle Autissier, Guillaume Gibault et Amandine Henry. Six films de 45 secondes réalisés par Falabracks et produits par Quad, qui se découvrent le 22 décembre sur TF1 et TMC suivi d'un dispositif TV-VOL (trois semaines). Ils racontent ce que la chance signifie dans leurs parcours. "Nos marques produits, comme Loto, l'EuroMillions-MyMillion ou Illiko, sont plus souvent mises en scène en publicité que notre marque FDJ " poursuit Nathalie Le Garlantezec, directrice de la marque FDJ, une direction créée il y a un an, "nous souhaitions affirmer notre territoire de marque en dédiant un film à tous ceux qui croient en leur chance et vont la chercher. Au-delà du jeu, nous célébrons l'espoir de réaliser certains rêves, une certaine audace face à la vie". FDJ continuera de diffuser les six interviews des personnalités au cours de l’année 2018.

La réponse créative

"Nous n'arrivions à rien avec une fiction" continue Stéphane Xiberras "nous retombions sur les produits de la FDJ, et pour une campagne de marque, cela sonnait faux. En réalité toute la France joue [ndlr : la FDJ compte exactement 26 millions de joueurs] et l'idée d'un documentaire type témoignage de personnalités très différentes qui incarnent la prise de risque nous a semblé être un exercice populaire qui sonne juste. Ils s'expriment tous librement face caméra avec leurs propres textes. On partage leur intimité". La FDJ pose, avec cette prise de parole institutionnelle, la question de son utilité. En cherchant un peu et au delà de la campagne, c'est l'occasion pour le groupe FDJ de dévoiler ses engagements, via sa Fondation d'entreprise, notamment pour l'égalité des chances (Bibliothèques sans frontières, Réseau Etincelle)."L'un des enjeux de cette campagne est de parler du jeu autrement que par la somme de nos produits " poursuit Nathalie Le Garlantezec "nous souhaitons moderniser l'image de FDJ, recruter de nouveaux joueurs et dédramatiser la manière le jeu dont le peut parfois être considér"Cette prise de parole s'accompagne d'une nouvelle identité signée de l'agence 4uatre. Le fruit d'une étude menée auprès des clients, des détaillants et des collaborateurs avait révélé que la FDJ représentait une marque "magicienne" capable de transformer la vie des gens. 

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°63-Décembre 2017-Janvier 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire