Le don d'organe vu par DDB Paris

Le 28/11/2016 à 15:14 par Amelle Nebia

Le consentement présumé du don d'organes et de tissus reste méconnu, surtout auprès des plus jeunes (plus d'informations sur la loi). Dans ce contexte, l'Agence de la biomédecine reprend la parole avec DDB Paris (voir aussi la campagne de juin 2016). En 2015, l'Agence de la biomédecine avait déjà fait appel au Steve Rogers avec "The Man Who Died The Most In Movies". Cette année, il réalise une caricature de film d’horreur "Déjà vu 2" (Production La Pac). Un film, diffusé sur internet et au cinéma, pour sensibiliser les 15/25 ans. "L'histoire du film" explique Alexander Kalchev, le directeur de création de de DDB Paris "c'est de parler des personnages de films marqués par le destin, qui ne sont là que pour être des victimes. Il n’y a rien de plus inutile et agaçant que ces morts prévisibles. Sauf que comme tout le monde, ils sont donneurs d’organes présumés. Parce que ça pour le coup, c’est utile".

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°66-Avril 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire