Le grand spectacle d'ING Direct

Le 14/01/2018 à 10:21 par Amelle Nebia

L'aventure et le frisson. Deux mots qui ne collent pas, à priori, avec la relation qu'un français moyen entretient avec ses conseillers bancaires. 46% des clients d'une banque pensent au contraire être de simples "numéros" et qu'ils ne "sont pas accompagnés" dans leurs démarches lorsqu'ils appellent leur banquier. Pour les banques en ligne, les résultats sont meilleurs : 79% pensent que leur banque est "disponible" et leur apporte "la bonne réponse" (OpinionWay). Rosapark ose donc pour ING Direct, une prise de parole très hollywoodienne. "La force de la campagne réside dans le décalage puissant entre une situation quotidienne vécue par un client qui contacte le centre d’appel, pour la perte de sa carte bancaire ou l’attente d’une réponse pour un crédit immobilier, et la représentation de ce moment très émotionnel au travers de scènes de sauvetage épiques à la manière de grands films d’action ou d’aventure" explique Sacha Lacroix, directeur de l’agence Rosapark. L'agence a travaillé sur le nouveau territoire de la banque en ligne, devenue "Human To Human Banking" avec une nouvelle signature "ING. La banque qui s’investit pour moi". "Avec cette campagne, nous avons voulu renouer avec le ton singulier de la marque ING Direct et nous affirmer comme un trublion sur le marché bancaire français, en rupture avec les conventions du secteur" ajoute Yvon Martin, directeur marketing et commercial d’ING Direct. "Les univers sont forts, presque hollywoodiens, offrant ainsi un décalage puissant avec les conversations téléphoniques plus quotidiennes" explique Jean-Francois Sacco, cofondateur de l‘agence et directeur de création. Le réalisateur Nalle Sjöblad (Birth - post production Mathematic) alterne des prises de vue réelles et intégration 3D. La musique, spécialement composée par Laurent Perez Del Mar et jouée par un véritable orchestre, renforce le caractère cinématographique des films. Après un teasing sur les réseaux sociaux, les films seront ensuite portés en 30’’ en TV, sur l’ensemble des grandes chaines nationales à partir du 14 janvier, et au cinéma dans des versions 45’’ à partir du 25 janvier. Des formats courts (15 secondes) seront également diffusés. Un affichage géant et événementiel reprenant une scène de sauvetage du film science fiction a été développé (photographes Nick & Chloé). Il sera visible à Paris, place de la Bastille et sur le périphérique, et à Lyon, place Bellecour, à partir du 1er février.

Le temple aux crocodiles

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°71-Novembre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire