Pavillon France affiche ''Rature'', une nouvelle fraîche dans le métro

Le 29/05/2018 à 17:25 par Amelle Nebia

Pavillon France, la marque des produits de la pêche française, fait un coup d’éclat littéraire. Pendant trois mois, les 134 mètres du tunnel du métro de la station Montparnasse sont transformés en un pavillon tricolore reprenant trois extraits de Rature la nouvelle de Philippe Claudel, spécialement écrite pour Pavillon France et proposée en téléchargement gratuit sur pavillonfrance.fr. Cinquante pages de littérature, "une histoire de pêche, une histoire de pêcheurs, une histoire de mer, de tempête et de ciels, une histoire de famille aussi, de naissance, de renaissance, de quête en somme". Un texte que l'on peut également découvrir petit à petit, jour après jour, via des stories Facebook et Instagram. C'est sans doute la plus longue affiche du monde pour vanter une courte nouvelle. Les Gros Mots (qui portent très bien leur nom si on le prend au pied de la lettre pour le coup ! ) signent cette opération qui va nous mettre en retard. Surtout devant un banc de poissons de près de 40 mètres de long. "Je suis un être continental et pourtant depuis ma plus jeune enfance ma fascination pour l’eau et ses profondeurs n’a cessé. J’ai passé des saisons entières à pêcher dans les rivières, les lacs et les étangs, espérant ramener à la pleine lumière du jour les mystères d’écailles, à l’oeil étonné et au corps frétillant. Puis ce furent les mers, les océans, leur immensité d’un bleu parfois presque noir. J’ai parcouru la terre à la recherche de grands poissons comme autant de trésors se dérobant sans cesse, songeant à Hemingway, à Melville, à Conrad. J’ai pêché. J’ai plongé. J’ai caressé mes rêves et médité ma petitesse. La pêche et l’écriture ont dans mon esprit des points communs : on lance des filets, des lignes, espérant ramener des biens précieux. On écrit des phrases tendues comme autant de pièges pour capturer des sens et des émotions. Dans les deux activités, l’affrontement avec l’immense et l’inconnu. Dans les deux activités, le frisson et la liberté grande. Dans les deux activités, la passion et l’humanité. Aussi, lorsqu’on m’a proposé d’écrire une nouvelle sur l’univers de la pêche et des hommes qui en font métier, je n’ai pas eu à m’interroger longuement : occasion m’était enfin donnée de me servir des mots pour dire des gestes et un monde que j’admire " Philippe Claudel.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°71-Novembre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire