Plus de famille et d'amis et moins de médias sur la timeline Facebook

Le 12/01/2018 à 17:17 par Thierry Wojciak

Facebook a engagé la plus importante refonte des contenus de réseau de ces dernières années : les utilisateurs disposeront désormais d'une nouvelle version du fil d'actualité, sur lequel la priorité sera donnée aux publications partagées par la famille et les amis. L'annonce a été faite dans la nuit de jeudi à vendredi par le réseau social, après une phase de test de plusieurs mois dans une demi-douzaine de pays dans le monde. Concrètement, les photos, liens ou commentaires postés par ses amis ou connaissances resteront bien visibles sur le fil, à la différence des contenus en provenance des pages "aimées" par les utilisateurs, qui seront de moins présents. "Les pages pourraient voient leur audience, le temps de visionnage de vidéos et leur trafic diminuer. Cela variera d'une page à l'autre en fonction de divers facteurs, tels que le type de contenus produits et la manière dont les utilisateurs interagissent avec", a expliqué sur un article de blog le responsable du fil d'actualité chez Facebook Adam Mosseri. Cette nouvelle organisation doit permettre de favoriser les interactions et les relations personnelles entre les utilisateurs, explique à l'AFP John Hegeman, responsable des fils d'actualité au sein du groupe. "C'est un grand changement", souligne-t-il. "Les gens vont en fait passer moins de temps sur Facebook, mais cela nous convient parce que cela rendra le temps qu'ils y passent plus précieux et, au bout du compte, cela sera bon pour notre activité". Facebook estime par exemple qu'une photo de famille a plus de valeur pour un utilisateur que le clip d'une star ou la publicité d'une marque de vêtements. "Nous pensons que l'interaction entre les personnes est plus importante que la consommation passive de contenus", insiste M. Hegeman, ajoutant qu'il s'agit d'"une des plus importantes mises à jour" que Facebook ait réalisée.

Une nouvelle fonctionnalité qui doit donner quelques sueurs froides, notamment aux éditeurs, qui voient ainsi leurs contenus publiés sur leurs pages relégués au second plan, craignant donc d'importantes conséquences sur leur capacité à atteindre leurs lecteurs, à moins de sponsoriser des contenus sur le fil d'actualité. Dans les pays où la fonctionnalité a été testée depuis le mois d'octobre, comme la Slovaquie, le Guatemala ou la Bolivie, les médias ont observé une chute importante de visites de leurs sites web en provenance de Facebook. Les publications réalisées par les médias, au même titre que les contenus postés par des marques, étaient alors relégués sur un fil séparé ("explore"), qui n'a finalement pas été retenu dans la version finale de la mise à jour.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°64-Février 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire