Pub en ligne : l’IAB craint de voir le Sénat pénaliser la France

Le 04/12/2017 à 19:06 par Thierry Wojciak

Suite au dépôt le 27 novembre dernier par la sénatrice UDI de l’Orne Nathalie Goulet d’un amendement au projet de loi de finances pour 2018 instaurant une taxe sur la publicité en ligne, mais aussi la notion « d’établissement stable numérique en droit fiscal français », l’Internet Advertising Bureau (IAB) France a fait part lundi de ses inquiétudes. Pour l’association, cette mise en place aboutirait à « pénaliser la France par rapport aux autres pays européens », à l’heure où le marché français fait montre de perspective de croissance « médiocres », plaçant l’Hexagone à la 22ème place sur 27 sur un marché européen qui affiche une croissance de 13% en moyenne (AdEx Benchmarck 2015, IAB Europe, 4 juillet 2016). Pour l’IAB France, l’écosystème français est « fragile et son équilibre délicat ». Pour lui, « la préservation de l’attractivité du marché français pour la publicité en ligne est donc essentielle pour l’économie numérique, notamment les créations d’emploi de demain », poursuit-il. L’IAB France dit plutôt « militer » pour la recherche d’une solution convergente entre les différents pays européens et appelle le Gouvernement et les sénateurs à ne pas soutenir » les amendements. Ceux-ci devraient être examinés par le Sénat le 8 décembre.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°68-Juin Juillet 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire