L’oreille des Lions

Le 17/11/2017 à 16:03 par Frédéric Roy

Ainsi Ascential a entendu. Qui ? Ascential, l’organisateur des Cannes Lions. Et depuis juin dernier, il s’inquiétait du devenir de sa ménagerie. C’est que la multiplication des Lions commençait à laisser des doutes sur la survie de l’espèce. Car chez ces drôles de bêtes, plus elles sont nombreuses, moins elles sont fortes et du coup moins intéressantes à chasser. D’autant plus que la traque étant de plus en plus onéreuse, l’un des plus grands chasseurs avait décidé de se mettre en pause, le temps d’affûter ses armes et de réfléchir à l’intérêt de ces parties le long de la mer. Des jeux onéreux qui ne valent d’être joués que s’ils rapportent plus que la gloire. Face à cette rébellion, les Lions ont compris qu’il fallait changer. Moins de prix, moins de temps passé au bord de l’eau, moins d’argent dépensé à se nourrir ou se déplacer, Cannes 2018 devrait être l’année du renouveau. Enfin presque. Publicis n’en a pas changé son agenda pour autant. Mais le groupe au lion à fait savoir qu’il appréciait le mouvement et que, tel un roi de la jungle, il daignerait rejoindre les siens en 2019. La fête – frugale ?- pourra alors pleinement recommencer. Mais attention ce que d’autres mastodontes à la face de bouc ou aux cris d’oiseau n’aient pas pris trop de place entre-temps.

Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°70-Octobre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire