L'humanité de l'erreur

Le 13/10/2017 à 17:35 par Frédéric Roy

Un peu de bêtise naturelle dans un monde d'intelligence artificielle. C'est un peu à quoi me fait penser cette histoire Dove. Parce que la première chose à laquelle on pense, c'est au process qui a permis à cette pub de sortir dans ces conditions-là. Comment est-il possible qu'au cours des boards, des Codir et autres Copil qui ont eu lieu depuis la conception jusqu'à la diffusion du film, personne ne s'est levé en faisant remarquer que l'image de la femme noire qui devient blanche grâce à Dove risquait de poser un petit problème, si la scène était isolée ? Qu'on était en 2017, qu'accessoirement le sujet était particulièrement sensible depuis certains événements à Charlottesville ? Qu'il y avait des réseaux sociaux toujours prêts à s'enflammer comme un vignoble californien à l'heure des vendanges ?  Et même si la séquence qui a circulé n'est qu'une version tronquée d'un film de 30 secondes, on se dit qu'un peu de discernement, un poil de réflexion et deux doigts de jugeote auraient peut-être pu éviter cet enchaînement d'accusations approximatives et d'excuses maladroites. Preuve qu'à l'heure du  machine learning on sait encore faire de belles erreurs humaines. 

Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°62-Novembre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire