Savants calculs

Le 24/11/2017 à 13:14 par Frédéric Roy

Il y a des postes comme ça dont on se demande pourquoi tant de gens se bousculent pour les occuper. Prenez président de France Télévisions. C'est l'un des plus disputés. Tous les cinq ans le tout Paris se précipite pour postuler. On se bouscule, on se pousse, on complote. Bon,  d'accord la vue sur Paris est superbe du bureau d'angle au sommet du paquebot du quai de Javel. Mais il faut en profiter parce que pour le  reste, c'est une calamité rare. Et ça ne date pas d'hier. Pas un(e) PDG qui n'est été pressuré par l'Etat tout en étant mis en demeure par le personnel de résister à la pression. En arrivant en 2015, Delphine Ernotte devait bien s'en douter et on ne peut que lui reconnaître un sens tactique certain, notamment avec le lancement de franceinfo en bousculant tout le monde. Sauf que maintenant, elle entre dans le dur, c'est le cas de le dire.  L'opération se pose ainsi : un nouveau président de la République plus une nouvelle ministre égal de nouvelles économies. Un problème très simple pour l'équipe de l'autre grand navire du bord de la Seine, celui qui est ancré du côté de Bercy. Sauf que cela ne tient pas compte d'une variable importante : l'humain.  Ce petit détail change tout et qui rend compliqué ce qui est simple sur le papier mais sans lequel rien n'est possible. Ça doit être ça le plaisir du poste. Résoudre des équations impossibles.  Bon courage.

Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°63-Décembre 2017-Janvier 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire