126 000 Radio : RTL devance France Inter, RMC dépasse Europe 1

Le 20/04/2017 à 14:54 par Thierry Wojciak

L'actualité politique a dopé les audiences de RTL, France Inter, France Info et RMC au 1er trimestre, sauf Europe 1 qui chute en 6ème place et tombe pour la première fois derrière RMC, selon la 126 000 Radio de Médiamétrie publiée jeudi. Ainsi, en audience cumulée (AC), RTL s’affiche-t-elle première radio de France sur la période janvier-mars 2017, au plus haut depuis 6 ans. La station de la rue Bayard enregistre en effet une AC de 12,2%, en progression de 0,6 point en un an, devant France Inter qui gagne 1,1 point (11,6% d’AC), son record absolu depuis au moins 12 ans, RMC qui gagne 0,8 point (7,9%), et NRJ qui pour sa part perd 1,4 point sur la période, à 10,6%. RMC revendique une audience « historique » : elle gagne 450.000 auditeurs en un an, à 4,28 millions. Elle affiche notamment 373.000 nouveaux auditeurs (à 2,63 millions) pour "Bourdin Direct", la matinale de Jean-Jacques Bourdin qui est également diffusée sur RMC Découverte et BFMTV, et 110.000 auditeurs pour "Les Grandes Gueules". Europe 1 poursuit quant à elle sa chute et perd 0,6 point en un an, à 7,7% d’AC, son plus bas niveau depuis 2005. Côté Musicales, RFM perd 0,5 point (4,5% d’AC) tandis que Nostalgie et RTL 2 perdent toutes les deux sur la période 0,4 point, à respectivement, 5,5 et 4,2% d’AC. Virgin perd 0,3 point en un, à 4,7% d’AC. France Culture (2,4%), Franceinfo (8,4%) et les Indés Radios (16%) progressent de 0,3 point en un an. France Bleu recule quant à elle, à 6,8% (-0,5 point). Globalement, l'audience des antennes musicales a nettement reculé à 38,2% (-2,3 pt), au profit des généralistes, un autre effet de l'intérêt pour l'actualité politique.

RTL aussi en tête en PDA

En part d’audience (PDA), RTL fait également la course à l’audience en tête, gagnant en un an 0,5 point, à 12,6%, devançant là aussi France Inter qui progresse de +1,2 point, à 11,7%, loin devant RMC qui passe là également devant Europe 1 en gagnant 0,8 point, à 6,7% contre 6,2% pour la station de la rue François 1er (-0,7 point en un an). NRJ, quant à elle, perd 1,3 point (6,1% de PDA) quand RFM est en recul de 0,5 point (2,7%) et RTL 2 de 0,3 point (2,5%) Les Indés Radios enregistrent sur la période une PDA en hausse de 0,4 point, à 11,2%, alors que France Culture gagne 0,3 point (1,7% de PDA) et franceinfo 0,2 point (3,7%).

« Avec 6,5 millions d'auditeurs, nous sommes au plus haut sur le 1er trimestre depuis 15 ans », a commenté son président Christopher Baldelli. « Nous sommes portés par l'actualité politique, comme on le voit sur toutes les élections présidentielles, mais toute notre grille est en progression. Ainsi les Grosses Têtes battent encore un record avec 2,5 millions d'auditeurs ». « C'est un score historique pour Radio France, nous n'avons jamais eu autant d'auditeurs : 14,5 millions », s'est félicité de son côté le président du groupe des radios publiques Mathieu Gallet. « Pour France Inter, avec 6,26 millions d'auditeurs, nous n'avons jamais vu ça depuis les hauts scores de 2002-2003, lors de la 2ème guerre du Golfe. Nous avons gagné 614.000 auditeurs en un an, et la matinale d'Inter reste en tête. L'écart avec RTL n'a jamais été aussi serré », a-t-il ajouté. « C'est aussi une super vague pour Franceinfo qui, avec 4,5 millions d'auditeurs, en a gagné 225.000 en un an", a-t-il ajouté.

Fun Radio conteste encore

Enfin, Fun Radio (groupe RTL) est comptabilisée à 6% d’AC (et 3,7% de PDA), toujours sanctionnée par Médiamétrie qui a constaté la « rémanence » de messages de la station « ayant pesé sur l’audience ». Conséquence ? Les résultats de la 126 000 Radio ont « donc été corrigés de l’effet de ces messages, en concertation avec le CESP », explique Médiamétrie. Des corrections que la radio conteste, en effet. Dans un communiqué, Fun Radio rappelle « qu'il s'agit (…) du 6ème sondage radio consécutif corrigé et du 3ème sondage radio consécutif recalculé au titre d'une rémanence, plus de dix mois après les derniers faits qui lui ont été reprochés ». Elle « demande » la publication de tous ses prochains résultats dans les mêmes conditions que les autres radios du marché, et précise que « contrairement à ce qu'ont affirmé certaines radios privées ». Fun Radio souligne que la part d'audience qui lui est retirée est « systématiquement redistribuée par Médiamétrie aux autres radios ».

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°59-Juin-Juillet 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire