130,18 M€ d’aides directes et individuelles pour la presse en 2015

Le 03/10/2016 à 19:58 par Thierry Wojciak

En 2015, 130,18 millions € d’aides (hors La Poste) ont été accordées à quelque 326 titres de la presse française dont 53,04 millions d’aides directes et 77,1 millions d’aides individuelles, selon des chiffres fournis lundi par le ministère de la Culture et de la Communication. Dans le détail, L'Humanité (0,36 cts), Causette (0,24 cts), Libération (0,23 cts), Libération Champagne (0,19 cts), Aujourd’hui en France et Le Journal de la Haute-Marne (0,15 cts chacun) ont été les titres les titres les plus aidés par l'Etat en 2015 en termes d'aide par exemplaire, tandis qu’Aujourd’hui en France aura été le titre le plus aidé, à 7,7 millions €. Le quotidien devance Libération (6,49 M€), Le Figaro (6,45 M€), Le Monde (5,4 M€), la Croix (4,40M€), Ouest France (4,09 M€) et L’Humanité (3,5 M€). Plus loin, figurent La Dépêche du Midi (1,65 M€), Les Echos (1,64M€) ou encore Le Progrès (1,60M€), Le Parisien (1,57M€) et L’Equipe (1,4M€). Côté aides directes, c’est Libération qui arrive en tête (5,09 M€) devant La Croix (4,19 M€), Ouest France (3,98 M€) et L’Humanité (3,32 M€). Par rapport aux données présentées l’an passé, le ministère précise que n’est plus « ventilé la subvention à la Poste par titre, ce qui devrait apaiser les débats ».

Les annonces d’Audrey Azoulay

Par ailleurs, la ministre de la Culture et de la Communication Audrey Azoulay a annoncé lors de la troisième édition de la conférence annuelle des éditeurs de presse que le soutien de l’Etat à la presse allait augmenter « de 5 M€  pour un montant total de 261,9 M€ s’agissant des aides directes ». Elle a en outre annoncé le renforcement des aides du Fonds stratégique pour le développement de la presse alors que le nouveau Fonds de soutien à l’émergence et à l’innovation serait doté en 2017 de 5 M€. Mais aussi l’extension de l’aide au pluralisme de la presse locale sans conditions de périodicité, jusqu’aux trimestriels. De même, assure-t-elle, « une trajectoire d’évolution des tarifs postaux, soutenable pour les entreprises de presse comme pour la Poste, a été définie jusqu’en 2020 » tandis que concernant l’aide au portage, « le mécanisme transitoire de garantie des montants est reconduit en 2016 ainsi que l’enveloppe de l’aide en 2017 ». L’équilibre d’ensemble de ce dispositif reposant « sur une mesure d’équité qui implique un alignement progressif du tarif postal des suppléments de la presse d’information politique et générale sur celui des magazines de contenu comparable », relève-t-elle. Enfin, la ministre a annoncé que les marchands de journaux bénéficieront dès 2017 d’une exonération de la contribution économique territoriale (CET), « ce qui représente pour l’Etat une dépense de 7,5 M€ ». Le soutien du ministère à la modernisation des magasins et à leur informatisation sera renforcé « dès 2017 pour un montant total de 6 M€ ».

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°70-Octobre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire