Fast : Havas Media optimiste pour le troisième trimestre

Le 17/07/2018 à 14:14 par Amelle Nebia

Si le PIB affiche une croissance ralentie, les prévisions économiques demeurent positives. "Le marché publicitaire semble suivre la même tendance. En raison de l’attentisme des annonceurs, la dynamique semble moins forte que prévu, mais il est certain que la croissance sera au rendez-vous du second semestre, avec notamment un troisième trimestre bien orienté. Les bons résultats de l’Equipe de France dans le Mondial auront indiscutablement un effet positif sur l’économie mais aussi sur le moral des Français, favorisant ainsi la dynamique publicitaire" dévoile l'étude Fast d'Havas Media. La prévision marché au deuxième trimestre s’établit entre +1.9% et +2.7%. La croissance continue d’être portée par le digital et, dans une moindre mesure, par la télévision.

Internet : +8.7% à +9.5%

Internet conforte sa place de media le plus investi et le plus dynamique avec des taux de croissance toujours importants. Depuis le 25 mai, les entreprises doivent désormais se conformer au RGPD et il est "encore difficile à date d’appréhender quantitativement l’impact de cette nouvelle réglementation. Les supports digitaux se doivent désormais d’apporter des réponses quant aux inquiétudes du marché sur les problématiques de brand safety et de visibilité". Le déploiement du label Digital Ad Trust vient en partie répondre à ces enjeux. A ce jour, 69 sites ont obtenu ce label. "Les effets bénéfiques de ce label devraient se faire sentir à moyen terme" prédit Havas Media.

TV : +0.6 à +1.0%

La télévision est toujours bien orientée même si la croissance se ralentit. Cette progression est principalement portée par le parrainage qui enregistr, selon le Bump (Baromètre Unifié du Marché Publicitaire - Irep, France Pub / Kantar Media), une hausse de +32% au premier trimestre. Sur l’espace classique, la demande reste soutenue avec un encombrement mensuel en hausse continue. La durée publicitaire a ainsi progressé de +5% depuis le début de l’année (périmètre des chaînes nationales gratuites – source Kantar Media).

OOH : +0.0% à +1.0%

L'année est marquée par une volatilité mensuelle pour l'affichage. Avec des investissements stables au T3, le media accélère néanmoins son processus de digitalisation. Toujours plus d’écrans digitaux pour des dispositifs encore plus innovants. Les principales régies (JC Decaux, Mediatransports) déploient leur offre programmatique pour affiner le mediaplanning et améliorer le ciblage des campagnes.

Presse : -11.1% à -9.5%

Les recettes de la presse n'arrivent toujours pas à remonter. "Même si de nouveaux titres de presse sortent sur le marché, le modèle économique peine à trouver l’équilibre". Plusieurs titres ont ainsi profité de l’arrivée en France d’Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, pour développer des "skills"  (flash audio, édito, météo) à destination des enceintes connectées, enrichissant encore l’écosystème des marques de presse.

Radio : -2.5% à -1.5%

Le media est entré dans une phase de retrait en 2017 et la perte de valeur se confirme sur le début 2018. Le T3 ne devrait pas inverser la tendance. L’encombrement des plannings est très fluctuant d’un mois à l’autre et cela illustre une certaine forme d’attentisme de la part des annonceurs sur ce media. Plusieurs éléments font penser que les annonceurs pourraient décaler leurs investissements sur la fin de l’année. La période sera plus riche en événements : le Mondial de l’auto, le Black Friday et Noël. D’autre part, les stations font actuellement l’objet d’un mercato important entre les animateurs et de nouvelles grilles seront mises en place en septembre. Les premiers résultats de ces changements seront visibles à compter de novembre.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°68-Juin Juillet 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire