L’omniretail vu par CA Com

Le 06/06/2012 à 02:40 par Carole Soussan
CACom

CA Com a présenté les résultats de son premier baromètre de l'Omniretail réalisé avec Ipsos. La GMS peut se rassurer mais va devoir apprendre à partager l'espace.


A l'heure où fleurissent les concepts de distribution pour répondre aux nouvelles attentes de consommateurs, l'agence CA Com spécialisée dans le retail a réalisé un baromètre permettant de dresser un état des lieux des modèles de distribution et les comportements d'achat de Français. On y retrouve les grandes tendances observées depuis quelques temps en tête desquelles la digitalisation croissante de l'acte d'achat – via les smartphone et de plus en plus via les tablettes -  mais aussi du rôle plus actif des consommateurs dans cet acte, y compris dans les réseaux réels et traditionnels à travers l'essor du Drive (utilisé par 10 % des Français au cours des 12 derniers mois), des réseaux alternatifs et/ou de proximité... Des tendances qui  font évoluer le point de vente vers un concept plus proche du point d'achat (où l'acte de vente n'est plus systématique). Entre sites virtuels, traditionnels et hybrides, les Français fréquentent en moyenne 4,7 types de points d'achat différents chaque mois. Avec des scores plus élevés chez les 25-49 ans (5,5), les actifs (5,7) et les franciliens (5,4), que chez les provinciaux (4,6), les urbains des villes de moins de 100000 habitants), les inactifs (4,1)et les plus de 65 ans (3,6).


Sans surprise, on y apprend qu’en dépit du développement des nouveaux modes de distribution et notamment du e-commerce auquel 16 % des Français ont recours chaque semaine, les points de ventes physiques restent très utilisés  (80 % des Français s'y rendent au moins une fois par semaine), que les hyper et supermarchés, attirent plus de monde que les magasins de proximité pour des visites annuelles (93 % vs 69 %), mensuelles (89% vs 61%) ou hebdomadaires (64 % vs 38 %). Plus intéressant, le baromètre offre aussi une veille des tendances. Quelles soient d'ici : O'Tera, une surface marchande développée par Auchan dont les produits (alimentaires) proviennent du terrain d'à côté ; Spot UCPA pour faire vivre aux jeunes l'expérience UCPA  sans quitter Paris...  Ou qu’elles soient d'ailleurs, comme le People's supermarket de Londres, un supermarché dont les clients sont aussi les employés (façon Amap), le service de livraison bimensuelle de d'oranges fraîches en Allemagne (oh-shaft.de) ou encore le site mymuesli qui propose aux internautes de fabriquer leur mélange sur mesure et de les livrer.

On y apprend enfin que les réseaux de distribution – virtuels et réels – ont bien vocation à cohabiter même s'ils sont aussi complémentaires que concurrents. A travers des concepts hybrides comme le Drive. D'abord parce qu'ils correspondent au degré de maturité (et d'équipement) des consommateurs en matière de nouvelles technologies. Ensuite parce qu'ils répondent à des attentes et des problématiques spécifiques. Mais comme toujours, c'est au fil des ans que le baromètre devrait se révéler intéressant.

  • CA Com
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°62-Novembre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire