Magna : +4,5% pour la pub en France

Le 03/12/2018 à 14:32 par Amelle Nebia
PubOMeter

Les nouvelles prévisions Magna - IPG Mediabrands révèlent que le marché publicitaire français a enregistré une croissance de +4,5% en 2018. C'est la plus forte croissance depuis 9 ans, portée par la bonne santé des investissements TV et une croissance à deux chiffres des médias numériques. Le marché mondial croit de +7,2% dopé par les économies américaine et chinoise, les élections et le sport.

Au chapitre des bonnes nouvelles, pour 2019, Magna révise sa prévision de croissance à +4,7% (précédemment : +4%) après une très bonne année 2018 à +4,5% pour la France (11,5 milliards d’euros) et +7,2% au niveau mondial. Ce sera la dixième année consécutive de croissance publicitaire au niveau mondial. La croissance mondiale de la publicité numérique ralentira l'an prochain (+13%) selon les experts Magna, mais, à ce taux, les formats publicitaires des médias numériques attireront la moitié des dépenses publicitaires mondiales l'an prochain.

Focus France

Vincent Létang, directeur de la prévision mondiale pour Magna et auteur du rapport explique que "les dépenses publicitaires ont augmenté en France en 2018, mais elles se concentrées autour de deux familles de médias : les formats numériques (social et search en particulier) et la télévision (grâce à l’inflation des tarifs acceptée par la majorité des secteurs annonceurs). Tous les autres médias ont souffert. Pour la première fois depuis longtemps, la croissance publicitaire française est en ligne avec la croissance européenne". La France devrait connaitre la plus forte croissance du marché publicitaire depuis 9 ans (+4,5%), grâce à une accélération des investissement TV (+3%) et une nouvelle croissance à deux chiffres pour les médias numériques (+14%). Cette année, les investissements publicitaires TV ont été dopés par la Coupe du Monde de la FIFA (+50 millions d’euros, soit +1,5% du total), par une hausse des investissements en parrainage (+30%) et par une forte demande de la part des marques automobiles, de voyages et de boissons, entraînant une inflation du coût pour mille (+8%). Les recettes publicitaires des médias numériques représentent désormais 40% des investissements publicitaires, loin devant la télévision (30%). La performance de 2018 s'est faite en dépit d'une économie atone, avec une croissance du PIB inférieure aux attentes (+1,6% selon le FMI). La victoire de la France lors de la Coupe du Monde de la FIFA en juillet dernier n'a pas créé un impact psychologique pour maintenir la croissance au-dessus de 2%. Dans ce contexte de ralentissement économique et sans événements cycliques majeurs en 2019, Magna s'attend à un ralentissement de la croissance des investissements publicitaires à +2,7% l’année prochaine.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°71-Novembre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire