Michelin, numéro 1 en réputation

Le 16/03/2017 à 15:19 par Amelle Nebia

Reputation Institute (RI) dévoile les résultats de son classement annuel "RepTrak 100" du top 100 des entreprises qui obtiennent la meilleure réputation en France (1). Les répondants ont été interrogés sur sept dimensions : les produits et services, l’innovation, l’environnement de travail qu’elles proposent, la gouvernance, l’engagement citoyen, le leadership et les performances financières. La réputation des entreprises est jugée excellente lorsqu’elles obtiennent un score Pulse supérieur à 80. C’est le cas des six premières entreprises du top 10, dominé par Michelin pour la deuxième année consécutive avec un score de 81,5.

Top 10

 "Les Français sont de plus en plus exigeants à l’égard des entreprises. Ils demandent des progrès constants, notamment en ce qui concerne la responsabilité des grandes sociétés. Certaines l’ont bien compris, celles qui se reposent sur leurs lauriers sont vite distancées" explique Olivier Forlini, directeur du Reputation Institute France.

Et ailleurs ?

La réputation des entreprises françaises est en moyenne plus faible que celle de leurs concurrentes étrangères. En effet, les entreprises françaises sont moins bien notées que les autres entreprises sur les sept différentes dimensions de la réputation. Seulement quatre entreprises françaises figurent dans le top 10 des entreprises qui obtiennent la meilleure réputation ; 18 sont présentes dans le top 50. La performance des entreprises du CAC40 est quant à elle mitigée. Seul huit entreprises cotées apparaissent dans le top 50. La plupart d’entre elles sont moins bien classées en 2017 qu’elles ne l’étaient en 2016.

La RSE au cœur de la réputation

L’étude révèle également que la RSE influence plus que jamais la réputation des entreprises. L’importance accordée par les Français aux différentes dimensions qui concernent la RSE (environnement de travail, gouvernance et engagement citoyen) totalise 43% de la réputation globale d’une entreprise versus 40% en 2016. La dimension engagement citoyen est considérée comme la deuxième dimension la plus importante pour les Français après les produits et services proposés par les entreprises. Les résultats montrent que les entreprises qui ont progressé en matière de RSE depuis le classement 2016 ont vu leur réputation s’améliorer en 2017. Inversement, la réputation des entreprises qui ont été jugées moins performantes en matière de RSE a reculé. "Etre mal noté sur les dimensions RSE ne signifie pas forcément que l’entreprise ne s’engage pas en la matière" contine Olivier Forlini, " souvent, ces mauvais résultats témoignent plutôt d’un manque de communication sur les différentes initiatives mises en œuvre, ou encore, d’une communication décalée par rapport aux attentes". 75% des répondants se déclarent  "incertains" des mesures mises en œuvre par les entreprises françaises en la matière.

Communiquer = un impératif pour sa réputation

L’étude démontre également que les entreprises les plus connues et reconnues donc, sont celles qui décrochent les meilleures notes. Pour obtenir une bonne réputation, il ne suffit pas de développer sa notoriété, mais de faire connaître "sa vision et son rôle social". En moyenne, les entreprises qui ont enregistré un niveau élevé de familiarité – déclaré "excellent" par les répondants – progressent de 20 points. "Toutes les entreprises peuvent améliorer leur réputation" précise encore Olivier Forlini.

(1) Cette étude s’appuie sur plus de 30 000 avis exprimés par un échantillon représentatif de la population française au premier trimestre 2017.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°58-Mai 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire