#MWC16 - Le native advertising dominera le marché de la publicité numérique d’ici 2020

Le 23/02/2016 à 13:12 par Carole Soussan

D’après une nouvelle étude présentée par Yahoo et Enders Analysis, les dépenses en native advertising augmenteront de 156% au cours des cinq prochaines années pour atteindre les 13,2 milliards d’euros d’ici 2020 et pèsera, à cette date, 52% du marché de la publicité digitale display. Le rapport “Native Advertising in Europe to 2020” prévoit une forte hausse des dépenses dans ce format dans les cinq prochaines années, et anticipe d’ores et déjà trois trimestres consécutifs de croissance nette dans la publicité display en ligne. La raison de ce développement explosif du native advertising en revient au bouleversement profond des comportements des utilisateurs, principalement l’utilisation accrue des smartphones et tablettes pour rechercher et consommer de l’information et du contenu.

L'essentiel sur mobile

Résultat : l’essentiel de l’augmentation des dépenses liées au native se fera sur mobile, avec un montant estimé à 8,8 milliards d’euros en Europe à l’horizon 2020, soit presque six fois plus que les 1,5 milliard dépensés en 2015. Le contenu découvert via les réseaux sociaux sera un facteur majeur de croissance, générant plus de 300% d’augmentation en native advertising sur les réseaux sociaux d’ici 2020, passant ainsi de 2 milliards d’euros d’investissement à 6,3 milliards. Par ailleurs, la forte augmentation de la consommation de vidéos va également conduire à plus que doubler l’investissement dédié aux formats publicitaires vidéo, soit de 2,4 milliards d’euros en 2015 à 5,1 milliards d’ici 2020. Cette étude souligne également la capacité du native advertising à réduire l’ad-blocking, étant donné sa faible vulnérabilité aux logiciels de blocage publicitaire. “La croissance explosive du native advertising est une opportunité de taille pour les annonceurs : son format créatif et facilement mesurable fonctionne très bien sur les petits écrans. C’est une solution évolutive pour les éditeurs qui engendre une expérience plus contextuelle et plus pertinente pour les utilisateurs. Le native advertising convient donc à tout le monde”, déclare Nick Hugh, VP EMEA de Yahoo. Plus efficace pour les annonceurs, plus rentable pour les éditeurs et plus acceptable pour les utilisateurs, le native a de beaux jours devant lui. 

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°50-Juin Juillet 2016

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire