Observatoire ePub : +6% pour la pub en ligne en 2015

Le 28/01/2016 à 13:26 par Thierry Wojciak

Infographie - Avec +6% en 2015, les investissements publicitaires en ligne ont presque rattrapé la publicité à la télévision en France, selon l'Observatoire de l'ePub du Syndicat des régies internet (SRI), l'Union des entreprises de conseil et d'achat médias (UDECAM) et de PwC, publiée jeudi. Le marché a ainsi atteint 3,216 milliards d'euros en 2016, soit 27,7% des dépenses publicitaires (+1,6 point en un an). A ce niveau, la publicité en ligne distance la presse traditionnelle (21,2%), dépassée en 2014, et talonne la télévision (28,3%), qui continue à gagner des parts de marché. "2016 devrait être l'année où le digital dépassera la télé en termes d'investissements", a estimé Mathieu Aubusson, associé chez PwC. Dans ce contexte, le display recueille les honneurs avec une progression de +10% en un an, à 1,051 milliard d'euros devant le search (+4%), à 1,8 milliard d'euros. Les "autres leviers (affiliation, comparateurs et eMailing) enregistrent quant à eux une hausse de +2%, à 434 millions d'euros.

Côté mobile (26% des dépenses publicitaires search + display en 2015), la tendance à la hausse est au beau fixe (+59% vs 2014), soit 733 millions d'euros. Un montant cependant "toujours pas" aligné sur celui des usages puisqu'aujourd'hui "52% des connexion passent par le mobile", assure l'Observatoire. Néanmoins, le search mobile et le display mobile progressent respectivement, de +58% et +62%. représentant désormais 456 et 277 millions d'euros en 2015. 73% des 277 millions étant attribués au seul Social.

Programmatique : 40% du display

Le programmatique enregistre quant à lui sur un an une hausse de +61% (423 millions d'euros), représentant aujourd'hui 40% des achats display, vs 27% en 2014. Les revenus publicitaires générés par les réseaux sociaux sont pour leur part en progression de 31%, à 279 millions d'euros, soit 9% des investissements publicitaires en ligne, relève i l'étude. Quant aux dépenses consacrées à la vidéo, côté format, elles progressent de 35% à 309 millions. "Tous les indicateurs sont au vert et témoignent de la très grande vitalité de ce marché, portée notamment par l'effervescence technologique et l'innovation. Il entre dans une phase de maturité et se structure désormais autour de critères qualitatifs qui accélèrent le passage d'une logique de volume à une logique de valeur", a commenté Sophie Poncin, directrice d'Orange Advertising et présidente du SRI.

Et 2016 ?

Pour 2016, "la France devrait continuer à connaître une forte croissance du mobile et du programmatique, pour arriver à un mix digital plus proche de celui de pays comme l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis", souligne Sébastien Leroyer, directeur de PwC Digital Services. "Le programmatique pourrait représenter plus de la moitié des ventes du display en 2016".

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°53-Novembre 2016

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire