Like my addiction ****

1 / 3 :

RP_Likemyaddiction_3

RP_Likemyaddiction_3

Problématique

Mais qui est Louise Delage ? Voici la question que se posent aujourd’hui de nombreux instagrameurs. La réponse tient en une courte phrase : Louise est une addict à l’alcool.

« Addict ». L’anglicisme de ce mot lui donnerait presque un côté cool, sympathique, comme d’une apparente innocuité. Pourtant, on estime qu’en France les addictions sont responsables d’un mort sur cinq, et d’un acte de délinquance sur deux, principalement chez les jeunes, selon le Fonds Actions Addictions. Or en pratique, il n’est pas simple de déceler l’addiction d’un proche. La proximité́ avec la situation ne permet pas de prendre du recul, un recul pourtant nécessaire pour pouvoir faire le lien entre tous les signes qui caractérisent une addiction.

Réponse créative

Addict’ Aide, le premier portail grand public dédié aux addictions, a souhaité transposer cette idée sur Instagram pour démontrer qu’il est simple de passer à coté de l’addiction d’un proche.

Via un profil Instagram créé pour l’occasion, les followers ont pu pendant un mois et demi faire la connaissance de Louise Delage : une jeune Parisienne de 25 ans, souriante, pétillante, qui semble profiter pleinement de la vie. Que ce soit au cours d’un afterwork entre collègues, lors de ces vacances en Bretagne, à Saint Tropez, ou encore à Berlin, chacune de ses photos met en scène de façon plus ou moins discrète la présence d’alcool.

« A la manière d’artistes performeurs qui se mettent en scène dans leur œuvre et travestissent leur identité, une étudiante en histoire de l’art est devenue Louise Delage pour quelques semaines », dit Stéphane Xiberras, Président de BETC Paris.

A première vue, on pouvait croire que tout était normal. D’ailleurs, plus de 7500 personnes l’ont suivi, en générant plus de 50 000 likes sur les photos et vidéos du compte. Ce n’est qu’en regardant son profil avec recul que l’on se rend compte que les followers, bien que proches de Louise, sont passés à côté de l’essentiel : son alcoolisme…

Tel est justement le rôle du film de révélation, qui en mettant bout à bout toutes les photos du profil en un hyperlapse glaçant, nous fait enfin prendre conscience de la difficulté de déceler l’addiction de quelqu’un, même quand on le côtoie tous les jours (comme dans le fil Instagram) et de la nécessité de se faire aider, notamment par le portail Addict Aide, qui rassemble bon nombre d’associations et de professionnels de l’addiction.

Commentaire

C’est la première fois qu’une association utilise Instagram pour sa capacité à « suivre » un individu dans le quotidien de son addiction, à des fins mobilisatrices. Une initiative originale imaginée et pilotée par BETC en pro-bono, produite par Francine Framboise pour le compte d’Addict Aide.

Liens web

Vote du Jury

Hugues Pinguet Team Publicis Frédéric Roy Valérie Simon Thierry Wojciak
Like my addiction **** - - - - -
Dans le mag

N°57-Avril 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire