Affaire ''Nutella et Pampers'' : Intermarché ne le fera plus

Le 04/02/2018 à 11:56 par Amelle Nebia

"Les promotions à - 70 %, nous sommes maintenant dans l'obligation de les arrêter", explique Thierry Cotillard, le président d'Intermarché au JDD, "nous en profitons pour présenter à nouveau nos excuses à nos équipes malmenées. Mais ces excès, et l'image qu'ils nous renvoient de notre société, doivent être lus comme révélateurs d'une vraie attente des consommateurs en termes de pouvoir d'achat" ajoute Thierry Cotillard, qui ne "s'estime pas responsable de tels débordements" (...) Nous n'avions pas imaginé une telle effervescence". Il a en outre assuré que l'opération de promotion sur le Nutella "n'a pas été réalisée sans partenariat avec le groupe Ferrero" et que "c'est Intermarché qui a fixé le prix de vente". Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait demandé mercredi à l'enseigne de distribution de cesser de telles opérations. Le projet de loi sur l'alimentation présenté mercredi est censé mettre fin,à la guerre des prix entre distributeurs, et redonner un peu d'air aux agriculteurs. Il prévoit un "encadrement" des promotions et de relever le seuil de revente à perte de 10 %. Les produits devront être vendus au moins 10 % au-dessus de leur prix d'achat. "La compétitivité prix reste un impératif. Nous demandons que le plafonnement des promotions soit limité aux produits alimentaires ayant un lien direct avec l'agriculture" a ajouté le patron de l'enseigne.

   

   

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°68-Juin Juillet 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire