Allianz France connecte les jeux du stade

Le 30/11/2014 à 20:28 par Thierry Wojciak

En attendant l'Euro 2016 de football, l'Allianz Riviera conviait samedi en son sein le gratin du rugby français avec l'affiche du premier contre le second du Top 14 : RC Toulon contre ASM Clermont Auvergne. Les connaisseurs opineront du chef les yeux brillants, les footeux et supporters du club résident, l'OGC Nice, pourront prendre leur mal en patience... Là, pourtant, l'assureur Allianz, partenaire du stade niçois qui porte son nom depuis son ouverture en septembre 2013, teste à tout va pour en faire un lieu totalement connecté. "L'assurance se digitalise à haute dose, un stade connecté nous permet d'expérimenter pour nos clients", explique ainsi Anne-Dominique Legrand, responsable de la direction Marque et Communication d'Allianz France. "Nous ne finançons jamais des choses drôles, alors s'associer à un endroit où se vivent des choses positives...", renchérit-elle. Capitalisant sur son naming et son ambition connectée pour l'ensemble de ses clients, la marque développe et impulse donc une armada d'innovations via une véritable "plateforme d'expérimentation digitale", explique pour sa part Lydie Hippon-Darde, directrice de la marque d'Allianz France, afin de faire de l'Allianz Riviera "le stade des premières" en surfant sur les événements qui s'y déroulent (football, rugby, concerts...).

Les spectateurs du lieu ont pu ainsi profiter de la FanCam, une photographie 360° donnant une vision panoramique de l'intérieur du stade dans laquelle ils pouvaient montrer où ils se situaient dans l'enceinte, et le partager sur les réseaux sociaux pour dire "j'y étais !" Le SocialScreen, quant à lui, joue l'interaction et la proximité avec l'équipe résidente du stade. Ce système de borne digitale permet, via un hashtag dédié, de poser des questions aux joueurs qui après sélection, y répondent en vidéo. Des réponses directement repostées sur les réseaux sociaux. Dans le stade, ont également été expérimentées la Google Glass ou encore une DroneCam qui a permis de visualiser, toujours sur les réseaux sociaux, des images de l'échauffement de joueurs et de la préparation du match sur la pelouse. De même, une imprimante 3D a été mise à disposition dans les salons du stade pour pouvoir imprimer des maquettes du stade et ainsi repartir avec un objet dédicacé par quelques stars maison... "Pourquoi ne pas envisager des objets imprimés selon les résultats d'une rencontre", s'enthousiasme Mme Hippon-Darde. Enfin, clou de la présentation, l'InsideBot (en photo), un robot qui peut être contrôlé à distance depuis un ordinateur. Se baladant dans différents espaces (abords du stade, vestiaire, conférence de presse, salon VIP, etc.), il permet à "l'absent", via une caméra, d'être là, sur l'événement, et de discuter avec les "présents"... Pour le match de rugby samedi, les clés du robot avait été laissées à une association, Graine de tournesol, qui permettait à des enfants hospitalisés à l'hôpital de la Timone à Marseille de pouvoir dialoguer et être du voyage. Du concret, donc, pour une machine qui ouvre des perspectives pour l'assureur Allianz et ses clients qui ne se résument plus seulement, là, à des expérimentations...

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°68-Juin Juillet 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire