Guerre des prix dans la grande distrib’

Le 09/10/2014 à 10:06 par Carole Soussan

Après Auchan et Système U, Intermarché et Casino s'allient pour faire achat commun et détrônent derechef les nouveaux alliés en devenant le 1er acheteur français en termes de PDM. Au moment où l'Ania salue la volonté gouvernementale de mettre un terme à la guerre des prix dans la grande distribution...

Pour peser dans la guerre des prix, Auchan et Système U s’alliaient courant septembre pour donner naissance à un nouveau poids lourd des achats en France. Une alliance qui aura fait d'eux plus que fugacement le leader avec 21,6 % en parts de marché cumulées, devant les groupes Carrefour (20,4 %) et E. Leclerc (19,9 %). Car, le 8 octobre, dans la même mouvance, Intermarché, enseigne regroupant des chefs d’ entreprise indépendants et le groupe Casino annonçaient leur volonté "de coopérer dans le domaine des achats dès les négociations 2015". Et hop, le podium est à nouveau bousculé. Ensemble, Intermarché et Casino représenteront désormais le poids le plus important en termes de parts de marché dans les négociations commerciales. Le premier pèse pour 14,3% de PDM, tandis que Casino
en représente 11,5%. Ils passent donc devant Carrefour et Leclerc et devant la nouvelle alliance Auchan/Système U !

Cette coopération, d'égal à égal, concerne exclusivement la France. "Son objectif est de permettre aux deux partenaires d'optimiser les achats et, au niveau national, d’améliorer l'offre de services aux fournisseurs, sur des produits de grandes marques auprès de groupes multinationaux, dans l'alimentaire et le non alimentaire. Comme pour Auchan et System U, la coopération ne portera notamment pas sur les produits vendus sous marque propre (MDD), ni sur les produits frais traditionnels issus de la production agricole ou de la pêche, ni enfin sur les produits de marque nationale élaborés par des PME ou des entreprises de taille intermédiaire.

Et comme de bien entendu, Intermarché et le groupe Casino continueront à gérer et développer séparément leurs approches commerciales et leurs points de vente, maintenant ainsi une différenciation totale de leurs enseignes respectives. De quoi réjouir le consommateur mais en effrayer certains.

L'Ania veut freiner la course aux prix

Hier, l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) s'est félicité des orientations de la Politique Publique de l’Alimentation présentées par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et a salué la volonté gouvernementale « de mettre un terme à la guerre des prix à laquelle se livrent les enseignes de la grande distribution et qui menace notre filière alimentaire, sa compétitivité et ses emplois ». L’Ania estime judicieux de « réunir très rapidement les acteurs de la grande distribution et les producteurs agroalimentaires afin de lutter ensemble et en coresponsabilité contre cette course au prix toujours le plus bas aux lourdes conséquences sur notre économie, nos emplois, nos territoires et notre modèle alimentaire . Nos entreprises s ʼinscrivent dans cette volonté de défendre nos filières, nos terroirs, nos savoir - faire au service des consommateurs tout en participant au rayonnement de notre modèle alimentaire en France, en Europe et à travers le Monde . Notre alimentation participe à un des fondements de la citoyenneté. Il est donc indispensable de protéger les acteurs qui lʼaniment au quotidien. » déclare Jean-Philippe Girard, président de lʼAnia.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°62-Novembre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire