ACCEDER DIRECTEMENT AU SITE CB NEWS

La Mairie de Paris prend ses 300 marques en main

Le 22/04/2013 à 03:35 par Carole Soussan
velib OK
La Mairie de Paris vient officiellement de se doter d’un nouveau département marketing et communication des marques qui officie au sein de la direction de l’information et de la communication. Et ce n’est pas rien : plus de 300 marques sont concernées. A commencer par Vélib mais aussi des évènements comme Nuits Blanches ou encore Paris Plage qui ont de vrais potentiels en termes de licence.

Ce département est placé sous la responsabilité de Gildas Robert, ancien responsable de la Mission mobilité à Paris, qui travaille avec une équipe de 4 personnes sur le sujet et qui sort tout juste d’un master de communication pour mener son projet à bien. Une création d’envergure : « jusqu’à présent, nous adoptions, pour nos marques, une position défensive. Désormais, nous passons à l’offensive. Il s’agira certes de protéger mais aussi de promouvoir le patrimoine immatériel de nos marques. Tous nos développements seront en droite ligne avec nos valeurs de service public. Nous agissons pour soutenir l’économie » insiste Gildas Robert. Cette démarche presque expérimentale en France, il l’a vu porter ses fruits dans de nombreux pays anglo-saxons. La mission de ce département dédié, outre de protéger les marques municipales déposées, est d’exporter à l’international une image valorisante de Paris au travers des produits dérivés et de générer des redevances supplémentaires pour la collectivité. C’est véritablement Vélib’, propriété de la ville, qui donne le coup d’envoi de cette activité. La marque s’est dotée d’une nouvelle charte graphique et d’un nouvel agent de licence, la société Arboresens. Une première ligne touristique a été concoctée, disponible pour 30 kiosquiers dont elle devrait « soutenir l’activité en période de crise de la presse » et présente dans 250 points de vente. Une ligne plus urbaine verra ensuite le jour. « Idéalement, des produits d’écoliers, des marques de sportwear et même des cartes postales » seraient en affinité avec la marque. Toujours dans l’expérimentation, deux ou trois autres marques devraient être licenciées d’ici à la fin de l’année. Gildas Robert n’en dévoile encore rien mais on imagine qu'Autolib ou encore Paris Plage pourraient séduire bien des annonceurs.

  • Marie de Paris
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°35-Novembre 2014

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire