Thierry Kuhn, président d'Emmaüs France : ''vendre sur le Net est naturel''

Le 07/06/2016 à 09:19 par Amelle Nebia

Emmaüs se lance dans la vente en ligne. Dès 1er octobre prochain, on pourra donc chiner sur un écran. Retour sur la genèse de ce lancement avec Thierry Kuhn, président d'Emmaüs France.

Lors de la grande rencontre annuelle de tous les Emmaüs de France, dimanche 5 juin dernier à La Villette, le futur site de vente en ligne label-emmaus.co était présenté au public. Tous les codes marketing du web sont présents pour ce nouveau service. Explications avec Thierry Kuhn, président d'Emmaüs France.

- Emmaüs en ligne, vous y pensiez depuis longtemps ?

TK : Oui ! Emmaüs est un acteur historique de cette économie circulaire dont on parle tant aujourd'hui. Nous avons sans doute inventé l'économie solidaire, il y a 70 ans, et la thématique de la fracture numérique nous intéresse depuis de nombreuses années. Avec Emmaus Connect, nous oeuvrons pour une meilleure insertion numérique des populations socialement fragilisées. La vente en ligne correspond à une évolution naturelle de notre modèle. Le Conseil d'Administration du mouvement a entériné cette évolution fin 2014. Nous avons travaillé durant toute l'année 2015 en groupes de travail et avons testé in vivo le service en Bretagne et à Toulouse par exemple.

- Quels clients visez-vous ? Avec quel assortiment ?

TK : Tous ceux qui ne sont pas proches de l'un de nos 350 magasins. Nous voulons aussi rajeunir notre clientèle. Le site proposera les mêmes objets que ceux que l'on trouve dans nos lieux de vente : meubles, objets vintage, mais aussi tout ce que nous nommons l'utilitaire comme l'électroménager, les lits ou les vêtements. Nous pourrons soit livrer à domicile [ndlr : le mouvement finalise son partenariat avec une société de livraison], soit proposer du click&collect pour ceux qui aiment venir chez nous.

- Etes-vous une marque ? 

TK : Nous sommes une marque patrimoniale non commerciale avant tout. Avec ce site marchand, nous allons pouvoir diffuser davantage les valeurs qui nous animent comme la solidarité, l'accueil, l'autonomie ou le développement durable. Ce nouveau service est également l'occasion pour les consommateurs de s'engager au delà de l'acte d'achat. Au mois d'août par exemple, nous faisons appel à des bêta testeurs pour valider la dernière version du site. Le volet participatif est très important pour Emmaüs. Nos partenaires surLabel Emmaüs sont tous sociétaires [ndlr : Label Emmaüs est une SCIC, société coopérative d'intérêt collectif]. C'est le cas de Ouest France par exemple qui nous accompagne pour les pré-tests que nous avons effectués en Bretagne. Nous avons également conclu un partenariat avec les agences digitales Ecédi et Simplon. Cette dernière est aussi une école d'insertion par le numérique.

Comment allez-vous communiquer pour installer Label Emmaüs?

TK : Nous avons annoncé ce lancement lors de notre grand rendez-vous dimanche à La Villette. Les réseaux sociaux ont fait le reste ! Notamment avec #jesuislabel. En septembre prochain, nous prévoyons une campagne print soutenue par une grande opération sur le Net. L'équipe du site, c'est aujourd'hui 4 personnes encadrées par Maud Sarda. Et toutes les équipes d'Emmaüs sont embarquées dans cette aventure valorisante. D'ici 5 ans, nous prévoyons la création d'une centaine d'emploi dédiés sur le Web. La communication chez Emmaüs, c'est beaucoup de "fait maison" avec le concours de l'agence Bear Ideas pour l'identité graphique et le naming. Le nom label est un jeu de mots en hommage à l'abbé Pierre : il faut y deviner LA Boutique En Ligne. 

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°68-Juin Juillet 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire