Une première offensive contre le harcèlement sexiste dans les transports

Le 10/11/2015 à 10:20 par Carole Soussan

Le ministère des Droits des femmes lance, avec Parties Prenantes et Gyro:ailleurs exactement, la première campagne nationale contre le harcèlement sexiste dans les transports.

Le 9 juillet dernier, Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, lançait, aux côtés de la RATP et de la SNCF, une vaste démarche visant à faire reculer l’ensemble des manifestations de sexisme limitant les possibilités de présence ou de déplacement des femmes dans l’espace public. Le plan se décline en 3 grandes priorités, découpées en 12 engagements : prévenir, réagir et accompagner.

La communication est un pan majeur de l'initiative. C'est Parties Prenantes et gyro : ailleurs exactement qui signent la première campagne nationale contre le harcèlement sexiste dans les transports. L'agence était précédemment auteurs de la campagne nationale d’information sur le droit des femmes à disposer librement de leurs corps : sexualité, contraception, interruption volontaire de grossesse (IVG), lancée en septembre 

Face au harcèlement, n'attendons pas pour réagir

Tel est le mot d’ordre diffusé par deux leviers : interpellation et information qui sont activés via un dispositif mobilisant à la fois les collectivités locales, les transporteurs et les citoyens. L'interpellation se fait dès cette semaine avec une campagne publicitaire - en affichage sur les réseaux de transport et en digital avec un film publicitaire de 20 secondes qui ose mettre en scène avec réalisme le harcèlement pour mieux le dénoncer.

L'Information passe elle par la création d’une rubrique internet dédiée (http://femmes.gouv.fr/harcelement-transports/), d’une brochure et d’infographies, et la réalisation d’un film interactif qui permet de vivre une situation de harcèlement dans la peau d’une victime ou de témoins et d’expérimenter les bonnes réactions à adopter. On peut y lire "et vous, comment dites-vous stop, ça suffit » ? Sur les réseaux sociaux, les témoins, victimes, usagers quotidiens des transports en commun ou voyageur occasionnel sont invités à partager leur expérience réussie avec la communauté pour que chaque jour le harcèlement sexuel recule en France : il suffit de poster son témoignage sur Twitter, Vine, Instagram ou Facebook avec le hashtag #harcelementagissons et de découvrir la sélection des réactions sur le Storify de la campagne.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°61-Octobre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire