Accord de distribution global : Canal+ et Orange contre TF1

Le 04/02/2018 à 11:09 par Thierry Wojciak

Le groupe Canal+ refuse de payer les sommes demandées pour la diffusion des chaînes de TF1 et serait prêt à couper le signal de ces programmes si le conflit perdurait, a déclaré Maxime Saada, directeur général de Canal+ au Journal du Dimanche. "Le groupe TF1 profite indûment de sa puissance pour exiger des opérateurs qui diffusent ses chaînes gratuites, des sommes astronomiques, à hauteur de 100 millions d'euros au total, dont plusieurs dizaines de millions pour le seul groupe Canal+", proteste-t-il dans une interview publiée vendredi sur le site du JDD. "Nous n'avons aucunement l'intention de céder au chantage et sommes prêts, si nous y sommes contraints, à envisager assez vite une coupure du signal des chaînes gratuites du groupe TF1 sur nos différents supports", menace le directeur général de Canal+. "Nous avons affaire à un groupe qui a obtenu gratuitement la possibilité de diffuser ses chaînes en TNT, dispose du canal numéro 1, ce qui est un avantage énorme, et de la possibilité de par la loi de diffuser en exclusivité des événements sportifs majeurs comme la Coupe du monde de football ce que Canal+ ne peut pas faire", a remarqué Maxime Saada. Canal+ dispose de ses propres chaînes gratuites et payantes, est un éditeur de bouquets TV et aussi un diffuseur de chaînes par le biais de son décodeur, de son service internet MyCanal et de son service par satellite.

TF1 a engagé un bras de fer avec les opérateurs dès 2016 afin d'obtenir une rémunération pour ses chaînes en clair, qu'il fournissait jusque-là gratuitement. Le groupe a mis en avant sa nouvelle offre "TF1 premium" enrichie de nouvelles fonctionnalités aux fournisseurs d'accès internet, câblo-opérateurs et opérateurs satellites, pour appuyer cette revendication. Mais si la filiale de Bouygues a signé de nouveaux contrats avec SFR et Bouygues Telecom, avec qui il partage la même maison mère, avec Orange, les négociations butent sur le montant du contrat, comme avec Canal+. TF1 a coupé jeudi dernier son service de télévision de rattrapage MyTF1 pour les clients d'Orange et demandé à l'opérateur historique de cesser de commercialiser ses chaînes, faute d'avoir renouvelé son contrat de diffusion.

Pour Fabienne Dulac, directrice exécutive d'Orange France, interrogée vendredi, les services proposés par TF1 ne sont "pas à la hauteur de l'investissement qui nous est demandé". "En Europe, aucun opérateur ne paie pour diffuser des chaînes qui sont gratuites. Par contre nous payons, et tous les opérateurs le font depuis des années, pour rémunérer des services à valeur ajoutée qui apportent des bénéfices aux clients : le +replay+ (télévision de rattrapage), le +start-over+ (reprise d'un programme depuis le début), l'enregistrement en différé", a-t-elle souligné. Mais à ce stade, " (...) Un opérateur de réseau, c'est quelqu'un qui apporte du réseau, une box à domicile et qui permet d'accéder à des services à valeur ajouté. Pas des services que vous pouvez trouver en regardant gratuitement la TNT", a souligné la responsable. TF1 réclamerait entre 25 et 26 millions d'euros par an à Orange, selon des sources citées par le Figaro vendredi, alors qu'aucun des groupes ne confirme de montant officiellement. Mme Dulac s'est cependant montrée confiante sur une résolution prochaine du conflit. "Je crois à l'intelligence des acteurs et je pense que nous allons (…) trouver une solution et se remettre autour de la table des négociations", a-t-elle précisé.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°64-Février 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire