Altice : SFR plombe les résultats du 3ème trimestre

Le 12/11/2016 à 16:56 par Thierry Wojciak

Le groupe de médias et télécoms Altice a publié un chiffre d'affaires et une marge brute en amélioration par rapport aux trimestres précédents, grâce aux résultats "meilleurs que prévus" de ses filiales américaines, qui ont compensé le bilan en demi-teinte de l'opérateur français SFR. Le chiffre d'affaires d'Altice au troisième trimestre est resté globalement stable à 5,88 milliards d'euros, la croissance de ses filiales américaines Optimum et Suddenlink ayant compensé les baisses d'activité en France et dans le reste du monde. La "tendance à l'amélioration" prévue par le groupe se confirme, après les reculs de 2,7% au premier trimestre et de 1,4% au deuxième trimestre. Ce redressement concerne aussi en partie SFR, qui après des baisses de 6,1% au premier trimestre et 4,6% au deuxième trimestre, a enregistré un chiffre d'affaires en repli de 2,4%, à 2,8 milliards d'euros. L'opérateur français paie en partie la chute des frais d'itinérance (roaming) dans l'Union européenne depuis le 1er mai.   Mais SFR doit aussi faire face à la fuite de ses clients : en trois mois, le nombre d'abonnés a diminué de 100.000 dans la téléphonie mobile (dont 88.000 particuliers) et de 75.000 dans le haut débit. La hausse du revenu moyen par abonné (ARPU), liée au déploiement de la fibre optique et de la 4G, a cependant atténué les conséquences financières de cette hémorragie.

Malgré ses difficultés en France, Altice a enregistré une nette hausse de sa rentabilité. Le groupe de Patrick Drahi, qui n'a pas publié son résultat net, indique que son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a progressé de 8,3% au troisième trimestre, à 2,32 milliards d'euros. La marge brute d'Altice a augmenté de 3 points à 39,5%, essentiellement grâce aux États-Unis, où l'Ebitda ajusté a bondi de 28%. SFR a pour sa part a dégagé un excédent brut d'exploitation ajusté de 1,04 milliard d'euros (+0,6%), soit une marge de 37,1% en hausse de 1,1 point, "grâce à la poursuite des programmes d'efficacité opérationnelle". L'opérateur français a confirmé son "objectif à moyen terme d'une marge d'Ebitda ajusté de 45%", grâce à sa stratégie centrée sur la fibre optique et "de nouvelles transformations de la structure des coûts". Un plan de suppression de 4.000 à 5.000 postes d'ici mi-2019, via des départs volontaires, a ainsi été annoncé cet été. Sa mise en œuvre génère des tensions avec les syndicats, qui réclament de savoir quels seront les emplois visés. La maison-mère Altice a également confirmé ses objectifs pour l'année en cours, à savoir "une tendance à l'amélioration" de son chiffre d'affaires et une hausse "à un chiffre" de son Ebitda ajusté. Le groupe signale par ailleurs avoir refinancé depuis le début de l'année 21 milliards d'euros de sa dette, qui dépasse désormais les 50 milliards, ce qui a permis d'allonger la maturité moyenne de 18 mois a taux constants.

Retouvez aussi la Grande Interview de Michel Combes, PDG de SFR dans le numéro 53 de CB News, en kiosque en novembre.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°54-Decembre 2016 Janvier 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire