Droits TV : la LFP joue la montre et discute avec Facebook et Amazon

Le 14/12/2017 à 19:24 par Thierry Wojciak

"Nous avons discuté avec Facebook et aussi avec Amazon" au sujet des droits de retransmission du Championnat de France, a affirmé le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP) Didier Quillot, jeudi lors d'une conférence de presse. Les nouveaux acteurs que sont Amazon, Facebook, Twitter ou Google n'ont pour l'heure rien annoncé de leurs plans quant à un éventuel achat de droits télévisés du football, mais pourraient être intéressés par une diffusion de ces contenus. Interrogée sur l'éventualité de déclencher dès à présent l'appel d'offres sur les droits TV de la Ligue 1 pour la période post 2020, la présidente de la LFP Nathalie Boy de la Tour a assuré que le sujet n'avait pas été abordé lors de son conseil d'administration, qui s'est tenu jeudi midi. Le président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, s'est félicité de cette temporisation car il avait "toujours imaginé que c'était un peu prématuré" de lancer dès à présent l'appel d'offres. "Je crois comprendre que les choses sont remises à plus tard, et personnellement je trouve que c'est une très bonne chose". "On lancera l'appel d'offres quand le moment sera venu", a simplement observé le DG de l'instance Didier Quillot, selon qui "les audiences sont aujourd'hui en hausse de façon spectaculaire sur la L1". M. Quillot a par ailleurs affiché sa confiance quant à la situation d'Altice, un des acteurs majeurs dans l'acquisition des droits TV du football. "Ils ont connu un passage à vide boursier, mais Patrick Drahi à la conférence Morgan Stanley de Barcelone a confirmé que l'acquisition de contenus faisait partie de la stratégie de SFR, et Alain Weil, le nouveau patron de SFR, a dit la même chose dans (le quotidien) Les Echos", a expliqué le directeur général de la LFP. L'opérateur s'est offert en 2015 les droits de la Premier League de football anglais pour 300 millions d'euros et a décroché cette année ceux de la Ligue des champions à partir de 2018 pour trois ans pour 1,1 milliard d'euros.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°68-Juin Juillet 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire