Fimalac revend à Hearst sa participation dans l’agence de notation Fitch pour 2,8 Mds $

Le 12/04/2018 à 18:59 par Thierry Wojciak

Fimalac, la société de Marc Ladreit de Lacharrière, a cédé jeudi le solde de sa participation dans l'agence de notation Fitch, soit 20%, pour 2,8 milliards de dollars, à l'éditeur américain Hearst qui en détenait déjà 80%, tournant la page de cette activité très lucrative. "Fimalac met ainsi un terme à son activité dans le secteur de la notation, ayant ainsi créé la troisième agence mondiale de notation", souligne le groupe dans un communiqué. M. Ladreit de Lacharrière, 77 ans, abandonne une activité qui l'a largement aidé à faire fortune et se concentre désormais sur le groupe de médias numérique et de divertissement Webedia qu'il veut faire grandir à l'international. L'entrepreneur passé par l'ENA a remis sa démission de la présidence de Fitch. Il avait bâti dès 1991 une activité d'agence de notation, rivale de Standard & Poor's et Moody's, avec quatre acquisitions en Angleterre et aux Etats-Unis. En 1992, le groupe a acquis la société IBCA, spécialisée dans la notation des institutions financières et des risques souverains, puis en 1997 la société de notation Fitch, spécialisée dans la notation des entités publiques et des financements structurés, qui lui donnera son nom. En 2000, il se renforce en achetant Duff & Phelps, spécialisée dans la notation des grandes entreprises, puis BankWatch qui lui a permis de grandir en Asie.

En 2006, Fimalac s'est associée au groupe Hearst, qui a acquis une première part de 20% de Fitch Group. L'éditeur américain très présent dans la presse écrite (quotidiens, hebdomadaires et magazines tels que Elle ou Cosmopolitan), la télévision (ESPN), des publications spécialisées et dans l'internet et les nouveaux médias, a augmenté sa participation progressivement jusqu'à 80%. Cette dernière opération lui permet de prendre le contrôle de l'intégralité du capital de l'agence de notation. "Le prix de cession de cette participation (2,8 milliards de dollars) a été déterminé selon la même méthode que celle qui fut appliquée à la cession précédente portant sur 30% du capital de Fitch Group et qui est intervenue en mars 2015", précise Fimalac dans un communiqué. La transaction valorise Fitch Group à 14 milliards de dollars, alors que la précédente opération reposait sur une valorisation de Fitch de 6,5 milliards de dollars en 2014.  Grâce notamment aux moyens dégagés par ces cessions, la société diversifiée Fimalac a bâti autour de Webedia un pôle de médias et divertissement numérique, et est également actif dans l'hôtellerie, les casinos avec une participation de 40% dans le groupe Barrière, dans l'organisation de spectacle et l'immobilier. Marc Ladreit de Lacharrière a déjà consacré 350 millions pour étoffer son pôle de médias numériques Webedia qui compte une centaine de sites web autour de thématiques comme le cinéma (Allociné en France, Westworld Media aux Etats-Unis), les jeux vidéo (Jeuxvideo.com, Millenium), la mode et beauté (Purepeople, Purestyle), la cuisine et la gastronomie (750g, l'Académie du goût) ou encore le tourisme. L'homme d'affaires veut faire de Webedia un groupe de divertissement pour les jeunes, "une sorte de petit Disney pour Millennials" et vise 500 millions d'euros de chiffre d'affaires à l'horizon 2020, a-t-il expliqué dans une interview au Figaro publiée cette semaine. Il veut notamment se renforcer aux Etats-Unis, dans la production de contenus et le e-sport, les compétitions de jeux vidéo.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°66-Avril 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire