Groupe Nice Matin : projet de 148 suppressions de postes

Le 01/12/2013 à 13:53 par Thierry Wojciak

Un projet d'économies comprenant 148 suppressions de postes au sein du groupe Nice-Matin (Nice-Matin, Var-Matin, Corse-Matin et Monaco-Matin...) a été négocié cette semaine, mais direction et syndicats ne sont pas encore d'accord sur son étalement dans le temps, a-t-on appris vendredi auprès des négociateurs. Les syndicats qui négocient depuis la mi-octobre privilégient "un étalement sur trois ans" pour éviter tout licenciement. La direction des ressources humaines parle d'un "délai raisonnable de douze à quinze mois". Les négociations ont été suspendues jeudi pour une semaine jusqu'à vendredi prochain. La direction des ressources humaines souhaite en effet faire l'inventaire du nombre de volontaires à un départ rapide du groupe, "proches de la retraite ou désireux de créer des entreprises". Les salariés ont à disposition "une grille d'indemnités" afin de faire leur choix. S'ajoutent à ces 148 suppressions de postes, environ "2 millions d'euros d'économies qui ont permis de préserver des emplois par rapport au plan initial de 183 suppressions de postes", précise la direction. Selon ces deux sources, les mesures totales d'économie négociées atteignent actuellement "13,2 millions d'euros" par an. Un chiffre en dessous de l'objectif de départ fixé par la direction de 14 millions d'euros d'économies sur les charges salariales.

Le divorce Hersant-Tapie entériné le 19 décembre

"Aucun licenciement sec ne peut être tolérable!", a prévenu vendredi l'intersyndicale des quatre organisations représentatives qui avaient jusqu'au 30 novembre pour négocier. Elle souligne dans son communiqué que l'actionnaire majoritaire Philippe Hersant doit aussi trouver "avant le tout début janvier" une solution pour financer le plan négocié et éviter un redressement judiciaire. Ou encore laisser la place à "un vrai actionnaire-investisseur capable de relever le défi". Selon une source syndicale, les actionnaires Philippe Hersant et Bernard Tapie devraient entériner leur divorce et le partage du groupe le 19 décembre devant le tribunal de commerce de Paris. Ils auraient signé cette semaine un accord préalable, au contenu encore confidentiel.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°71-Novembre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire