Groupe Viacom : +35,1% de bénéfice au 1er trimestre, à 535 M$

Le 08/02/2018 à 16:08 par Thierry Wojciak

Le groupe Viacom (Paramount, MTV, Nickelodeon...) a annoncé jeudi une baisse de ses revenus trimestriels due à un succès mitigé de ses films en salle et un net repli des recettes publicitaires aux Etats-Unis. Si l'entreprise a dégagé un bénéfice net de 535 millions de dollars, en hausse de 35,1%, lors des trois mois achevés fin décembre et correspondant au premier trimestre de son exercice fiscal 2017/18, c'est principalement grâce à la réforme fiscale récemment adoptée aux Etats-Unis. Cette dernière, qui abaisse le taux d'imposition officiel des entreprises de 35% à 21%, oblige les sociétés à modifier leur comptabilité, ce qui se traduit pour certaines par des gains fiscaux. L'activité reste toutefois sous pression. Le chiffre d'affaires trimestriel a chuté de 7,6% à 3,07 milliards de dollars, inférieur aux 3,14 milliards anticipés. Viacom, qui veut se recentrer sur les studios Paramount et six chaînes de télévision considérées comme stratégiques en pleine transformation du paysage audiovisuel américain, explique que les recettes générées par ces deux branches d'activités ont diminué, en comparaison de celles enregistrées à la même période il y a un an. La branche films a en l'occurrence vu ses revenus chuter de 28% à 544 millions de dollars pour une perte opérationnelle de 130 millions, en raison d'un succès mitigé au box-office. Le groupe compte sur les sorties prochaines des suites de "Top Gun" et "Mission Impossible" avec Tom Cruise pour un éventuel rebond.  Dans le câble, le chiffre d'affaires a reculé de 1% à 2,56 milliards de dollars, les recettes publicitaires engrangées à l'étranger (+18%) ayant permis de compenser quelque peu leur chute de 6% aux Etats-Unis. La semaine dernière, Viacom a annoncé envisager de fusionner avec la chaîne de télévision CBS, également contrôlée par le magnat Sumner Redstone. Les conseils d'administration des deux entreprises ont décidé de constituer un comité spécial indépendant pour étudier la faisabilité d'un mariage. Un rapprochement reconstituerait le groupe qui existait jusqu'en 2006 avant que Viacom ne prenne son indépendance en devenant une entité séparée en Bourse.  La famille Redstone détient environ 80% des droits de vote dans Viacom et CBS via la société National Amusements Inc.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°64-Février 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire