L’Equipe en grève après l’annonce d’un plan de départs à l'Equipe 21

Le 15/02/2016 à 20:58 par Frédéric Roy

Les syndicats de L’Equipe ont lancé lundi un appel immédiat à la grève qui devrait empêcher la sortie du journal après l’annonce d’un plan de départs au sein de L’Equipe 21, la chaîne du groupe sur la TNT, qui pourrait concerner jusqu’à 60 personnes, de source syndicale. L’Equipe 21, pensée jusqu’ici comme une chaîne d’info sportive, veut changer de stratégie éditoriale. Il y aura prochainement "une modification très sensible de la grille au profit des événements en direct", a indiqué la direction de L’Equipe lundi matin aux salariés lors d’un comité d’entreprise extraordinaire. Pour adapter ses ressources "à cette nouvelle ambition éditoriale", le groupe va ouvrir prochainement un plan de départs volontaires et prévenu qu’il allait ramener à 20 % des effectifs la part des pigistes et des intermittents. Selon une source syndicale contactée par l’AFP, ces dispositions concerneraient 60 postes sur une rédaction (journalistes et techniciens) de 150 personnes. Pour la direction, qui prévoit de faire passer le nombre d’employés en CDI de 68 à 75, il s’agit surtout de limiter le recours aux pigistes et aux intermittents, le projet de PSE prévoyant des "mesures d’accompagnement pour les pigistes et intermittents concernés", selon un courriel envoyé aux salariés. Dans ce message, Cyril Linette, le directeur général du groupe dit que "la chaîne accuse de lourdes pertes depuis son lancement. Son résultat financier ne progresse pas significativement et menace à terme sa pérennité". Ces pertes sont de l’ordre de 20 millions d’euros par an alors que le pôle presse et Web est à l’équilibre, a-t-il précisé dans un entretien publié sur le site web du Figaro. "Au rythme actuel, la chaîne ne sera pas rentable avant 20 ans", dit-il. Seule chaîne consacrée au sport sur la TNT gratuite, L’Equipe 21 a réalisé une audience moyenne de 0,6 % en 2015 (contre 0,4 en 2014) selon Médiamétrie, mais elle améliore ses scores avec la retransmission de compétitions en direct, qui nécessitent le paiement de droits. Avec cette nouvelle stratégie centrée sur la diffusion d’événements sportifs, "nous partions de 0,5 point d’audience et sommes passés à 0,9 point en janvier", souligne Cyril Linette dans le Figaro. Le nouveau projet de la direction vise à "permettre à la chaîne d’atteindre 1 % de part d’audience moyenne dans les deux ans et de parvenir à l’équilibre en 2020", assure Cyril Linette qui estime qu’actuellement "la structure de la chaîne n’est pas adaptée à ce modèle éditorial". Les salariés du quotidien, réunis en assemblée générale lundi après-midi, ont appelé à la grève à partir de 18h lundi. Le journal ne devrait pas paraître ce mardi, ni dans les kiosques ni sur le web. Les syndicats dénoncent également la dégradation des conditions de travail au sein du quotidien et la "suppression prévue du secrétariat de rédaction du quotidien (26 postes concernés, dont une partie serait reversée dans différents services de la rédaction)", selon un communiqué de l’intersyndicale.

Changement de nom

Le nouveau projet éditorial s’accompagne en outre d’un changement de direction : Cyril Linette a fait appel il y a deux semaines à Arnaud de Courcelles, ancien de Canal + comme lui, pour diriger le pôle TV en remplacement de Fabrice Jouhaud, un historique du journal. Arnaud de Courcelles sera rejoint la semaine prochaine par Laure Bezault, ancienne secrétaire générale d’iTélé et par Marc Las, ancien de BeIn Sports. La chaîne devrait également être rebaptisée L’Equipe "pour créer une marque unique", selon Cyril Linette, qui espère changer son nom avant l’Euro 2016.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°51-Septembre 2016

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire