Lagardère Active discute avec Mondadori et prépare un nouvel Europe 1

Le 08/02/2018 à 22:12 par Thierry Wojciak

Le groupe Lagardère a publié jeudi un chiffre d'affaires en baisse de 4,4% en 2017 à la suite de la cession de ses activités de distribution de presse, mais sa croissance organique solide lui permet de confirmer ses objectifs de rentabilité. L'entreprise dirigée par Arnaud Lagardère affiche un chiffre d'affaires de 7,069 milliards d'euros pour l'exercice 2017. A périmètre et changes constants, ses ventes ressortent en hausse de 4%. En données comparables, l'activité a été portée par Lagardère Travel Retail (duty free et distribution dans les lieux de transport, +9,1%) et le pôle édition Lagardère Publishing, qui progresse de 1,9%. Lagardère Active, la branche média du groupe, est en revanche toujours à la peine avec un recul de son activité de 4,1%, tandis que Lagardère Sports and Entertainment (événements sportifs) cède 3,4%. La branche édition est surtout portée par les fascicules, tandis que la croissance de 3,4% en 2017 en France a été portée essentiellement par le succès d'"Astérix et la Transitalique" et le roman "Origine" de Dan Brown. Le recul de l'activité médias est lié aux importantes baisses d'audience de la radio Europe 1 et au repli en 2017 de Lagardère Studio, l'unité de production TV du groupe, note le groupe. "Nous travaillons à faire émerger un nouveau Europe 1" mais les comptes de la radio devraient rester dans le rouge cette année malgré des réductions de coûts, a prévenu Arnaud Lagardère. Au quatrième trimestre, l'activité radio du groupe cède 6,7%, alors que celle de la presse magazine affiche une embellie de 1,3% grâce à un bond des chiffres de diffusion. Une situation néanmoins exceptionnelle, liée à une actualité politique et des célébrités intense sur la période, ainsi qu'à des accords de diffusion numérique avec les opérateurs télécoms qui pourraient être remis en cause par un changement de TVA, a nuancé la direction.

Par ailleurs, le patron de la branche Denis Olivennes a confirmé avoir reçu une proposition du groupe de médias italien Mondadori pour une alliance sur le marché français des magazines. "Nous sommes ouverts à toute initiative stratégique" pour trouver une solution au redressement d'un secteur en déclin mais "rien n'est fait", a souligné le responsable. Début janvier, un site d'informations économiques italien affirmait que Mondadori, Lagardère et Marie Claire pourraient créer une nouvelle société à qui ils confieraient la gestion de leurs périodiques sur le marché français. La filiale Lagardère Sports and Entertainment (événements sportifs) a elle connu un mauvais quatrième trimestre avec une activité en chute de 17,6% (-18,4% en comparable) que le groupe explique par un calendrier défavorable. Arnaud Lagardère a indiqué réfléchir à des cessions afin de redresser cette activité. Le groupe a par ailleurs confirmé son objectif 2017 de croissance du résultat opérationnel courant groupe, son indicateur-clé, dans une fourchette de 5% à 8% à taux de change constants et hors effet de cessions éventuelles. Lagardère publiera ses résultats annuels le 8 mars.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°71-Novembre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire