Le MipTV, marché d'un média en mutation

Le 12/04/2018 à 23:59 par Frédéric Roy

Le MipTV, le grand marché de la télévision de Cannes, a connu une édition 2018 en très léger retrait avec 10 000 participants, selon les chiffres annoncés par son organisateur jeudi en clôture. L’édition 2017 avait accueilli 10 500 représentants et un nombre équivalent de sociétés (1 480). Parmi les 102 nations représentées à Cannes, la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont été les pays les plus largement représentés en 2018. "La consommation de divertissement autour du monde n’a jamais été aussi forte", a indiqué Laurine Garaude, la directrice de la division télévision de l’organisateur Reed Midem, dans un communiqué. "La chasse aux contenus qui attirent et gardent l’intérêt du public n’a jamais été aussi féroce", a-t-elle salué. Les sources de financement des programmes TV "sont en train d’évoluer", a-t-elle ajouté, poussant les acteurs du marché TV à plus de partenariats de coproduction, et incitant les créateurs d’émissions "à venir au MipTV pour chercher de nouvelles sources de financement". Selon plusieurs producteurs et distributeurs interrogés par l’AFP, cette édition 2 018 a été légèrement plus calme dans les allées du festival mais le volume d’affaires est resté haut, comme lors des dernières années. Deux nouveaux événements ont été lancés cette année parallèlement au MipTV : l’un ouvert au public, le festival Canneseries, et l’autre consacré aux projets de séries encore non réalisés, "In Development".

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°70-Octobre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire