Les Français sévères avec le traitement des grands sujets d’actualité

Le 05/01/2016 à 23:26 par Frédéric Roy

Pour une majorité de Français, le traitement médiatique des grands sujets d’actualité en 2015 a été de mauvaise qualité, à l’exception de la menace terroriste et du changement climatique, selon un sondage Elabe pour le Comité Orwell publié mardi. Pour huit sujets d’actualité sur 10, la majorité des personnes interrogées considèrent que le traitement médiatique a été d’assez mauvaise ou de très mauvaise qualité. La couverture de la réforme du collège (73 % d’opinions négatives) et celle du débat sur l’identité nationale (65 %) sont particulièrement critiquées. Viennent ensuite le traitement médiatique de la laïcité et de la place des religions en France (61 % d’opinions négatives) et celui de l’évolution du chômage et de la situation économique (57 %). La couverture de la crise des migrants (55 % d’opinions négatives) et celle de la politique étrangère de la France (54 %) sont jugées un peu moins sévèrement. Seuls deux sujets suscitent des opinions positives chez la majorité des personnes interrogées : la menace terroriste (58 % d’opinions positives) et les changements climatiques (56 %). Ils ont tous deux bénéficié d’une large couverture en fin d’année sous l’effet des attentats du 13 novembre pour le premier et de l’organisation de la COP21 pour le second, rappelle l’institut de sondage. Toutefois, une large majorité des sondés (64 %) estiment que les médias ne les avaient pas suffisamment informés sur la menace terroriste avant les attentats du 13 novembre, selon ce sondage publié à l’occasion d’un colloque sur le thème "Terrorisme, Europe et immigration : les médias sont-ils à la hauteur des enjeux ?" organisé par le Comité Orwell. Le Comité Orwell, lancé cette année et présidé par Natacha Polony, se présente comme "un collectif de journalistes pour la défense du pluralisme des idées et de la souveraineté populaire". Le sondage a été réalisé les 28 et 29 décembre sur internet, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
  1. Avatar Anonyme - Le 06/01/2016 à 08:15 Signaler un abus

    Comment en 2015, ce sondage peut faire état du mauvais traitement du " débat sur l’identité nationale (65 %). " Pour mémoire, ce débat a été lancé fin 2009 et a fait parlé de lui durant l'année 2010.

    Deuxième remarque: "Le sondage a été réalisé les 28 et 29 décembre sur internet, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française." Comment est-ce possible? La majorité des instituts le font par téléphone. On peut se poser la question: est-ce plutôt un vote sur internet.

Dans le mag

N°49-Mai 2016

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire