Magicmaman passe au gratuit

Le 18/01/2018 à 17:57 par Thierry Wojciak

A l’heure où la presse parentale doit faire face à des lectrices de plus en plus occasionnelles, de plus en plus difficiles à toucher, et ou les taux d’invendus dépassent les 50%, le groupe Marie Claire prend le taureau par les cornes en revisitant toute son offre print autour de sa marque Magicmaman. Si le magazine bien connu des lectrices passe d’une périodicité bimestrielle à trimestrielle sous la forme d’un « Collections Magicmaman », à 3,90€ (contre 2,90€ pour la formule actuelle), « fortement thématisé  et haut de gamme», explique Amalric Poncet, fondateur de Magicmaman et directeur général délégué au digital et du pôle parental du groupe Marie Claire, la nouveauté réside dans le lancement le 14 mars d’une version gratuite de Magicmaman avec 6 numéros par an. « Nous transformons notre magazine mais nous gardons la même qualité de contenus et de papier ainsi qu’une même rédaction composée d’une quinzaine de journalistes », a-t-il souligné jeudi lors de conférence de presse. Capitalisant ainsi sur le succès et l’expérience de son titre féminin gratuit Stylist lancé en 2013, le groupe Marie Claire mise gros sur le nouveau venu avec un tirage à 150 000 exemplaires, soit une hausse de 80% par rapport à la diffusion actuelle. Pour la distribution, 1.200 lieux ciblés ont été identifiés (cabinets de gynécologues/obstétriciens, maternités, crèches, pédiatres, spas spécialisés post-grossesse...) en plus de partenariats, notamment avec les magasins de puériculture Aubert ou les box de naissance Amazon. Le groupe teste également un outil pour permettre aux lecteurs de télécharger les numéros sur leurs téléphones depuis les présentoirs avec la technologie sans contact.

Une démarche d’enrichissement plus pérenne

Le futur titre de 132 pages sera au format tablette (20x25 cm) avec une sortie les premiers mercredi du mois dans des villes sélectionnées en fonction, notamment, des zones à forte natalité et des meilleurs scores de vente du titre payant jusqu’alors (Lille, Paris, Strasbourg, Rennes, Nantes, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, Nice). Il sera ainsi disponible avec une remise en main propre, sur présentoirs pieds, présentoirs comptoirs ou encore directement par colis. Côté contenus, Magicmaman nouvelle façon veut s’inscrire dans « une démarche d’enrichissement de la personne plus pérenne », souligne Olivia Strigari, directrice des rédactions print et web. Le titre se décline en 4 grandes parties (Magic mam’s, Magic bébé, Magic Kids et Magic papa). Il ambitionne ainsi de délivrer « des infos utiles, pratiques et rassurantes mais aussi plus de témoignages» et « plus de nouvelle parentalité avec l’univers papa défini », explique-t-elle.  Magicmaman proposera toujours ses infos santé, éducation, puériculture, société ainsi que des tests produit avec sa nouvelle plateforme d’avis et de tests produits « Mam Advisor ».

Dans cette toute nouvelle mouture, Magicmaman n’en oublie pas la publicité et les annonceurs. Avec ce format, et fort de l’expérience Stylist encore une fois, le magazine gratuit peut mettre en avant « de nouvelles opportunités de communication », indique Elodie Bretaudeau-Fonteilles, directrice exécutive de GMC Media, la régie publicitaire du groupe Marie Claire. Les équipes commerciales peuvent ainsi miser sur la couverture avec des « sur-couv’ » mais aussi tabler sur du street marketing, des séquences expérientielles et du ciblage géolocalisé. « Avec 97 opérations de street marketing et plus de 5 millions d’échantillons distribués en 2017, nous savons faire », martèle-t-elle. La régie pourra également s’appuyer sur sa data propriétaire.

+30% pour le CA à 3 ans

Magicmaman, né il y a un an d'une fusion avec le magazine Famili, revendique près de 4 millions de lecteurs par mois tous supports confondus et 1,5 million d'abonnés sur les réseaux sociaux. Pour autant, avec cette nouvelle formule, le groupe vise une hausse de 30% de son chiffre d'affaires en 3 ans. Avec un CA print qui représenterait 25% du total CA, 55% pour le digital et « au moins » 20% pour la diversification (événements, commerce, brand publishing…). Pour 2018, le dirigeant projette la publication d’un nouveau guide des maternités. Il ambitionne également le lancement ce trimestre d’un chatbot dédié à la grossesse ainsi que sur ce semestre le lancement d’une nouvelle appli sociale permettant le dialogue et les échanges entres les mamans et/ou en passe de l’être.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°70-Octobre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire