Michel Combes démissionne du groupe Altice repris en main par Patrick Drahi

Le 09/11/2017 à 23:46 par Frédéric Roy

Le groupe Altice, en pleine dégringolade boursière, a annoncé hier soir la démission de son directeur général, Michel Combes, et la reprise en main du groupe par son fondateur et principal actionnaire, Patrick Drahi. "Patrick Drahi va être nommé président du conseil d’administration et établira les priorités stratégiques, opérationnelles, commerciales et technologiques du groupe ainsi que leur exécution, en particulier à SFR", le groupe français de télécoms, précise Altice dans un communiqué. Altice a publié le 2 novembre un chiffre d’affaires en repli au troisième trimestre qui a entraîné l’action dans une spirale vertigineuse de baisse. Alain Weill, jusqu’alors directeur général de SFR Medias, est nommé PDG de SFR, tandis que Dexter Goei, déjà directeur général d’Altice USA, est nommé directeur général d’Altice. Dennis Okhuijsen, directeur financier d’Altice, prend pour sa part la direction générale d’Altice Europe et Armando Pereira est nommé directeur d’Altice Telecom. "Cette structure représente un retour à l’organisation d’origine qui avait permis le succès du groupe Altice", souligne le groupe. Cette nouvelle structure de gouvernance est destinée à "mieux mettre en œuvre la stratégie d’Altice, à mettre en place un système de responsabilités plus clair et à améliorer les performances opérationnelles et financières" du groupe, indique-t-il encore. Cette réorganisation "va aligner plus complètement les intérêts des fondateurs, de la direction du groupe, tous ayant une participation significative dans le groupe, avec ceux de l’actionnariat public", poursuit Altice. Le titre Altice, côté à Amsterdam, a encore abandonné près de 10 % jeudi après avoir perdu 23 % vendredi 3 novembre. Principale filiale du groupe, SFR a vu ses ventes reculer de 1,3 % au troisième trimestre, malgré une hausse du nombre d’abonnés au mobile. Et sur son deuxième marché, les Etats-Unis, le groupe de médias et télécoms connaît une baisse de son chiffre d’affaires de 2,5 % (+3,2% à taux de change constant). La dette d’Altice, regardée de près par les investisseurs, est restée stable au troisième trimestre, à 51 milliards d’euros. Altice a multiplié les acquisitions ces dernières années, notamment SFR, Portugal Telecom, ou Suddenlink et Cablevision aux Etats-Unis. Le groupe peine à stabiliser sa direction, le directeur général de SFR, Michel Paulin, ayant quitté son poste en septembre.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°62-Novembre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire