Reuters France : motion de défiance envers la direction

Le 16/02/2014 à 10:44 par Thierry Wojciak

La rédaction de l'agence Reuter en France (groupe Thomson Reuters) a adopté massivement vendredi une motion de défiance contre sa direction, dénonçant "un suicide programmé" ainsi que "des destructions d'emplois, des services exsangues et une logique comptable sans vision éditoriale", ont indiqué le SNJ et la CFDT. Cette motion a été adoptée à 95% des votes exprimés (78 sur 82) alors que les 115 salariés du service français de l'agence Reuter étaient appelés à voter. Elle intervient alors qu'un plan de sauvegarde de l'emploi est en cours au sein du groupe Thomson Reuters, qui entraînera notamment la suppression des trois postes du service sports en français, ont précisé les syndicats. "Une digue a sauté avec la fermeture du service des sports dont les dépêches représentaient en moyenne 15% du fil français et jusqu'à 45% le week-end. Une deuxième digue se fissure avec l'incapacité dans laquelle la rédaction se retrouve désormais d'assurer la totalité du service des nuits", explique le texte de la motion. "La rédaction française de l'agence Reuter refuse le journalisme low-cost et rejette cette évolution qui conduit inéluctablement le fil français vers une lente disparition", conclut-il. Le groupe américano-canadien d'informations Thomson Reuters, dont le bénéfice a chuté en 2013, a décidé 3.000 suppressions d'emplois en 2014 après 2.500 en 2013. Elles porteraient notamment, selon les syndicats, sur 5% des effectifs de l'agence de presse Reuter, soit environ 140 postes sur 2 800 journalistes.

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°71-Novembre 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire