TF1 : le CSA dit oui à la pub pendant le JT, non à la promotion croisée avec LCI

Le 19/07/2017 à 18:56 par Thierry Wojciak

Dans le cadre de l’examen mercredi par le Conseil supérieur de l’audiovisuel des conditions de la reconduction des autorisations de diffusion de TF1 et M6, l’instance a autorisé TF1 à introduire des publicités au milieu de ses JT, comme peuvent déjà le faire les autres chaînes privées, a annoncé le régulateur mercredi. "En ce qui concerne la chaîne TF1, le Conseil a accédé à la demande du groupe consistant à se voir appliquer le régime général des messages publicitaires fixé par un décret de 1992", a indiqué le régulateur. Ce décret autorisait les autres chaînes à couper par de la publicité leurs JT d'une durée supérieure à 30 mn mais TF1, en raison de sa position dominante sur le marché de la publicité, en était exclu jusqu'ici. "La possibilité d'introduire de la publicité pourra être mise en place dès lors que le plafond de 12 minutes de publicité par heure reste inchangé", souligne le CSA. Cette modification de sa convention de diffusion devrait permettre à TF1 de vendre entre 10 et 40 millions d'euros de publicité supplémentaire chaque année, selon le CSA.  Le groupe n'a pas pris de décision à ce stade sur le fait d'introduire effectivement des coupures de pub dans les JT, "puisqu'aucun des concurrents ne le fait", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. TF1 pourrait réserver cette coupure à des soirées exceptionnelles, au vu du risque de perte d'audience lié à ces nouvelles pages de publicité.

Des refus, aussi...

Mais sur d’autres demandes de TF1, le CSA a fermé la porte. Ainsi, a-t-il refusé la demande du groupe TF1 qui souhaitait diminuer ses obligations de diffusion d'émissions d’information tout comme il n’a pas accepté la diminution des programmes destinés à la jeunesse. Il a également rejeté la demande  concernant la possibilité de promotion croisée avec la chaîne d’information LCI. En contrepartie, le CSA a fait acter des modifications dans les conventions de TF1 et M6, portant notamment sur "la représentation des femmes à l'écran, avec un objectif de parité pour la présence d'expertes sur les plateaux de télévision", "la mention de programmes en faveur d'une alimentation et d'une activité favorables à la santé" ou "le renforcement des stipulations relatives à l'audiodescription" mais aussi « le renforcement des stipulations relatives à la dignité des personnes et à la lutte contre les stéréotypes, notamment dans les émissions de jeux et de divertissement » ou encore « l’actualisation des engagements concernant la société française et leur évaluation en fonction du baromètre de la diversité du CSA ». Selon son communiqué, le CSA indique enfin qu’il sera « particulièrement attentif au respect de ces obligations ».

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°61-Octobre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire