Ce qu'on va voir en 2017 selon Getty Images

Le 18/12/2016 à 14:49 par Amelle Nebia

Anne Boussarie, directrice générale de Getty Images France, décrypte pour nous les six tendances visuelles identifiées pour 2017. Un éclairage pour les annonceurs, les agences et tout l'écosystème du secteur de la communication en général. "Ce travail est réalisé chaque année par les anthropologues visuels et les directeurs artistiques de l'agence" explique Anne Boussarie avant de poursuivre "c'est une fenêtre ouverte sur des tendances universelles. Un travail qui analyse aussi le milliard de recherches effectué sur notre plateforme chaque année à partir de mots-clés et les 400 millions de téléchargements d'images sur Getty Images". Les tendances identifiées pour 2017 sont : la détermination féminine, l'esthétique des couleurs, le "sans filtre", la spontaneité ludique, le virtuel réel et le voisinage planétaire. Le guide "Creative in Focus" recense ces tendances (à consulter ici). 

La détermination féminine

L'heure ne serait plus au rose bonbon et à la douceur supposée des femmes. La championne olympique de boxe Estelle Mossely, le film "Divines" de Houda Benyamina ou la médiatisation de l'équipe de France féminine de football ouvrent (enfin !) une ère nouvelle de la représentation des femmes. "Les femmes sont de plus en plus représentées dans l'action et moins dans le paraître" souligne Anne Boussarie, "les images présentent des femmes libérées des codes esthétiques attendus. Le temps de la persévérance féminine est arrivé". Getty Images s'est associé à la fondation Lean In de Sheryl Sandberg (Facebook) pour une autre représentation des femmes dans le monde du travail en 2014. La fin de la représentaion ultra sexuée - et fausse-  des femmes en jupes crayon et talons aiguilles au bureau est proche.


Crédit : Dugal Bremner

L'esthétique des couleurs

Oser un mix de couleurs qui ne "vont pas du tout ensemble" est relativement nouveau. "On ne cherche pas à faire joli. A trouver un consensus" continue Anne Boussarie. C'est la liberté totale pour les créatifs qui revendiquent même un certain mauvais goût (au sens commun) pour des campagnes qui peuvent choquer par un mix de couleurs habituellement peu associées. La mode a influencé cette tendance (Gucci et Louis Vuitton, Prada en tête).

Crédit : Ilka & Franz

Sans filtre

Exit la tendance "authentique" qui commençait à lasser. Ici, ce sont les codes du photo journalisme qui sont appliqués à la publicité. "Cette tendance vient des plus jeunes " commente Anne Boussarie "ils ne souhaitent plus de décalage entre ce qu'ils vivent et ce qu'ils voient". On peut néanmoins nuancer le propos lorsqu'il s'agit de leur propre représentation, tant l'usage de filtres, notamment sur Instagram, est utilisé... Néanmoins, un vent de vérité, d'imperfections souffle sur la publicité. 

Crédit : Lucy Lambriex

Spontanéité ludique

On parle de "new naivity" en anglais pour parler de cette tendance à s'amuser d'un rien. "Un certain esprit mutin et même kitsch est plébiscité par nos utilisateurs. Un décalage, une sorte d'accident créatif qui rencontre beaucoup de succès" explique Anne Boussarie. Le besoin de dédramatiser le monde par les images est une attente forte. Un peu de poésie dans un monde brutal...Des emphases naïves (enfantines) utilisées abondemment par les nouvelles écritures non verbales comme les émoticônes, les émojis etc.

Crédit : Maria Ruther Ford

Virtuel réel

On a bien compris maintenant que le réel et le virtuel s'épousent et peuvent s'enrichir. "Nous ne sommes plus dans une posture passive avec les virtuel"  décrypte Anne Boussarie, "l'immersion se partage, se viralise pour créer une nouvelle expérience des images". Les marques savent désormais très bien fusionner les deux mondes.

Crédits : Justin Case

Voisinage planétaire

Qui peut dire de quelle partie du globe viennent certaines images ? "La proximité technologique entre les individus n'a pas de frontières, ni de couleurs" selon Anne Boussarie, "on peut être partout à la fois et ce sont les communautés [ndlr : artistes, sportifs, gameurs, Youtubeurs, Twittos etc.] qui rapprochent les individus qui priment". Nous sommes désormais proches de réalités lointaines. Qui peut d'ailleurs dire où la photo ci-dessous a été prise ? 

Crédits : Petri Artturi Asi Kainen

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°59-Juin-Juillet 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire