David Leclabart : ''Craft, une offre pour les entreprises qui veulent innover''

Le 07/01/2018 à 13:11 par Frédéric Roy
David Leclabart

Le directeur général d'Australie présente une nouvelle offre d'aide aux entreprises dans leur processus de transformation. Un service déjà lancé depuis trois ans qui devient une offre formalisée.

Vous lancez une nouvelle offre, baptisée Craft. En quoi consiste-t-elle?

On s'est aperçu que la place de la communication se situait à la fin, dans les préoccupations et les stratégies des entreprises. Or dans notre monde numérique et connecté, ce n'est plus possible de se contenter de mettre une campagne de pub à la fin d'un processus d'innovation.   C'est en partant de ce constat que nous nous sommes dit qu'il fallait mettre la com au service des entreprises, plutôt des marques.

Comment fonctionne-t-elle concrètement?

Cela commence généralement au niveau des Comex avec l'idée de définir et de clarifier la raison d'être de l'entreprise.  Mais soyons clair, nous ne sommes pas des consultants mais des publicitaires. Ce qui nous intéresse, c'est de savoir comment on va s'adresser au public, celui-ci pouvant aussi bien être en interne, que le grand public ou une cible b to b. Si la démarche que nous entreprenons ne peut ou ne doit pas être communiquée, alors il vaut mieux ne pas le faire.  

Mais quand vous le faites, il y a une concrétisation?

Oui, et elle doit être rapide. L'idée de base est que l'ensemble du processus soit rapide et que les réunions débouchent sur des actions et des réalisations concrètes. Cela peut toucher aussi bien à la com, aux services ou aux produits et ce n'est pas nécessairement une action publicitaire.  L'essentiel est d'identifier un problème ou un besoin, que l'entreprise pour une raison ou pour une autre n'est pas capable d'identifier seule, de trouver une solution et de la mettre en œuvre.

Quels sont vos clients? Est-ce qu'i y a un profil type?

Les entreprises avec lesquelles nous travaillons sont aussi bien des grandes que des petites, leur domaine d'intervention sont très variés. Certaines sont déjà nos clients, d'autres non. Ce qui les caractérise, c'est moins ce qu'elles sont que ce qu'elles veulent. Et pour nous, la question fondamentale est la volonté d'innover. Si elle n'est pas là, ce n'est pas nécessaire d'entreprendre ce genre de démarche qui est garantie sans consulting! Il faut qu'ils aient envie de changer.

Avec qui avez-vous déjà travaillé ainsi.

Cela fait trois ans que nous avons commencé ces actions et jusqu'à présent ce développement s'est fait par bouche à oreille. C'est seulement aujourd'hui que nous le formalisons et que nous en faisons la promotion. Nos clients sont aussi variés que Nespresso pour leur carton de livraison, Nicolas pour leur bouteille de Beaujolais nouveau, Buffalo Grill, San Marina ou Eléphant Vert qui est spécialiste des bio pesticides. 

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°67-Mai 2018

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire