ID5, la start-up française qui veut créer l’identifiant universel de la publicité digitale

Le 17/10/2017 à 18:54 par Emmanuel Charonnat

Les acteurs du marketing digital doivent se mettre en ordre de bataille face à Google et Facebook – CB Expert focus techno en partenariat avec Ratecard

Au moment de Dmexco le mois dernier, Mathieu Roche, ancien directeur général de Weborama, annonçait le lancement de sa start-up, ID5. Son objet ? La synchronisation de cookies publicitaires.  Pour le commun des marketers et autres communicants que nous sommes, le sujet semble au mieux obscur. Comme la société va bientôt clôturer sa première levée de fonds et que de nombreux partenaires sont déjà connectés à la plateforme, nous nous sommes tout de même posé la question suivante : de quoi parlons-nous quand on discute synchronisation de cookies ? Voilà notre réponse.

Internet doit être ouvert

Les deux principaux écosystèmes publicitaires du monde digital, Facebook et Google, fonctionnent en vase clos. L’utilisateur est identifié via son login et son mot de passe. Il est alors possible de le suivre dans sa navigation et donc de le cibler avec précision. Face à cela, les éditeurs de contenus ont une arme fatale à leur disposition pour organiser leur défense : le cookie. Grâce à lui, les sites peuvent construire des profils marketing des visiteurs pour leur proposer une expérience publicitaire améliorée. Mais se pose alors la question de la multiplicité des cookies, puisque chaque éditeur possède par définition son propre système. Pour comparer cette situation à celle des devises, une monnaie locale est utilisée par chacun des acteurs ce qui rend l’expérience d’achat particulièrement complexe. Vous aurez ainsi besoin de Lires italiennes pour acquérir de la véritable mozzarella italienne, de Florins néerlandais pour acheter vos tulipes, de Zlotys polonais pour de la vodka, etc. La paresse aidant, la solution de facilité sera vite adoptée et vos budgets publicitaires seront alors alloués tout simplement à Google et Facebook. D’après le SRI et l’Udecam, 68% du marché digital en France est ainsi déjà absorbé par les deux géants américains.

Lire la suite sur CB Expert

Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°62-Novembre 2017

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire