Les tribunes sont publiées sous la responsabilité de leurs auteurs

L’Apple Watch peut-elle vraiment devenir un produit grand public ?

Le 22/07/2015 à 22:45 par Franck Lewkowicz

Trop tôt pour savoir si l'Apple Watch est un succès. Mais pas trop tard pour étudier le comportement des internautes face à la nouveauté. C'est ce qu'explique Franck Lewkowicz, le directeur général France de Quantcast.

Le marché des montres connectées, comme souvent avec les nouvelles technologies, se démocratise lentement, sous l’impulsion de Samsung qui a été le premier à proposer cette innovation mais dont les volumes sont restés modestes. Apple vient de faire son entrée sur ce marché qui devient un enjeu important pour les fabricants de smartphones. L’Apple Watch, comme l’iPod ou l’iPhone, a souvent été décrit comme le produit qui allait bouleverser l’univers des montres connectées et le démocratiser auprès du grand public, moins « early adopters ».

Qu’en est-il vraiment? Pour essayer de mieux cerner la perception de l’Apple Watch, en s’appuyant sur la data provenant de Quantcast Measure, nous avons analysé la typologie des internautes visitant les sites web évoquant l’Apple Watch en France et l’avons comparé à l’audience de l’un de ses concurrents, Pebble Time. Ce que nous avons découvert est pour le moins surprenant et pourrait s’avérer un signe encourageant pour Apple.

 

Loin des stéréotypes de l’objet pour geek

Nous avons d’abord comparé les audiences de ces deux produits en fonction de leur genre.

Mesure Quantcast des  pages web avec Pebble Time et  Apple Watch du 29 mai au 5 juin 2015.

Les femmes représentent 54 % de l’audience s’intéressant à l’Apple Watch. Pour un produit high-tech, c’est du jamais vu! Si l’on compare aux chiffres habituels des produits high-tech, comme l’avait révélé Gizmodo par exemple, les femmes représenteraient moins de 14 % de l’audience. Quant à celle de Pebble Time? Elle est composée quasi exclusivement d’hommes, à 94 %.

Avant l’Apple Watch, la taille des montres connectées ne convenait pas aux femmes, qui, en dehors des G-Shock, ont souvent une préférence pour les montres de petite taille. Non seulement le spot publicitaire de l’Apple Watch met en scène des femmes mais elles sont entourées de quidams aux allures de non geeks qui utilisent l’Apple Watch pour toutes sortes d’activités quotidiennes ou pour des loisirs…

En France, l’Apple Watch est devenue populaire justement en s’affranchissant de son côté geek pour essayer de toucher aussi les amateurs d’objets de luxe et de mode – Ce n’est pas pour rien si la France est le seul pays, en dehors de la Chine, à avoir figuré en bonne place dans le Vogue.

L’Apple Watch dans Vogue France

Un intérêt qui dépasse la Sillicon Valley

La démocratisation de ce produit high-tech est essentielle pour le succès du produit : les non-geeks peuvent-ils s’intéresser suffisamment à l’Apple Watch pour en faire un réel succès ? L’enjeu est important car c’est l’une des raisons majeures de l’échec  des Google Glass. Pour y voir plus clair, nous avons comparé les différents intérêts de deux audiences.

En analysant l’audience de l’Apple Watch, nous constatons un intérêt plus marqué pour l’actualité, le sport, le shopping, l’entertainment, contrairement à l’audience de Pebble Time. Un résultat encourageant pour Apple qui peut ainsi espérer élargir sa cible. Et l’intérêt pour le sport de l’audience de l’Apple Watch indique que la montre d’Apple peut se révéler un objet utile lors d’une utilisation liée à la santé et à des activités sportives, contrairement à Pebble Time, qui, bien que plus résistante à l’eau, offre moins de fonctionnalités de ce type.

Si on s’intéresse maintenant à l’audience de Pebble Time, les principales catégories de sites sont l’informatique grand public, la bande dessinée et les jeux vidéo. Nous sommes clairement plus dans les stéréotypes souvent associés aux geeks. C’est aussi intéressant de noter que l’audience de Pebble Time s’intéresse davantage à la publicité et au marketing que celle de l’Apple Watch.

Que nous dit l’analyse de l’audience média des montres connectées sur l’avenir de cette catégorie de produits ? Allons nous connaître le même succès que l’iPhone ou plutôt l’échec des Google Glass ? Même s’il est trop tôt pour tirer des conclusions, il est clair que l’Apple Watch arrive à toucher une plus large communauté, séduisant davantage les femmes et plus de néophytes que ces prédécesseurs et son actuel concurrent Pebble. Il est cependant trop tôt pour dire que l’Apple Watch est le nouvel iPhone — un produit qui lui aussi a réussi à sortir d’une catégorie niche — mais il semble qu’Apple ait déjà en partie gagné son pari sur le terrain du ciblage.

 
 
Retour à la newsletter du jour
Laisser un commentaire
Par Anonyme Connectez-vous Créer un compte
Dans le mag

N°49-Mai 2016

Le mag CB News chez vous et des contenus exclusifs en ligne !

Abonnez-vous !

CB News est également disponible en application :

App Store Google Play Amazon Kindle Fire