Certification B Corp, c’est gagné pour Cojean

L’enseigne de restauration rapide Cojean, annonce via un communiqué avoir obtenu, après 18 ans d’engagements pour une restauration « saine et respectueuse de l’environnement », la certification B Corp. C’est sans compter sur les priorités de l’enseigne, quant aux nouvelles priorités sur l’usage du plastique (projets en collaboration avec le cabinet Utopies).

Une récompense qu’elle obtient après avoir été certifiée par l’ONG B Lab, à l’origine du label, sur des normes sociales et environnementales rigoureuses établies à partir des meilleurs référentiels internationaux sur 5 domaines d’impact : Gouvernance, Collaborateurs, Communautés, Environnement et Clients.

Cela aussi, à l’heure où son fondateur Alain Cojean, vient de passer la main de la direction de l’entreprise. Stéphane Jitiaux, nouveau président de l’entreprise, souligne d’ailleurs que ce label les « oblige à minima à être à la hauteur de ce qu’Alain Cojean et les équipes ont construit depuis 18 ans, au moment où les regards des pouvoirs publics et de l’opinion se tournent vers notre secteur, notamment sur le sujet du plastique et des déchets ». Une politique autour de laquelle la société teste aussi et actuellement, de nouvelles alternatives déjà lancés sur plusieurs restaurants-pilotes (tasses en porcelaine sur place dans 53% des restaurants, sacs en coton et mugs réutilisables pour les boissons chaudes avec réduction aux clients apportant leur propre contenant, etc), ou encore des recettes végétariennes ou des menus à base de poisson labellisé provenant de pêche durable. Des initiatives qui visent à être en accord avec le décret 5 avec aussi, des bénéfices reversés à la Fondation Nourrir Aimer Donner (sous l’égide de la Fondation de France).  

L’enseigne comptant aujourd’hui près d’une trentaine de restaurants à Paris et Londres, toujours la même philosophie : « nourrir, aimer, donner », entre ainsi dans une communauté de 2800 entreprises pionnières, réunissant, dans plus de 60 pays, des entreprises qui veulent réconcilier le but lucratif et une mission au service de l’intérêt général (Patagonia, Alessi, Nature & Découvertes, Ecover, VEJA, Ulule, La Ruche qui dit oui, etc). Par ailleurs, Cojean s’inscrit à la pointe des évolutions en France avec la loi Pacte.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par