Les 10 principes de la Responsabilité média selon IPG Mediabrands

mediabrands

Locaux de Mediabrands à New York

(© thierry Wojciak/CB News)

IPG Mediabrands présente ses 10 principes de « Responsabilité Média » qui a notamment pour objectif d’établir « un meilleur équilibre entre Brand Safety et Brand Responsibility dans la publicité », selon un communiqué. Ces principes entendent ainsi « inciter les entreprises à adopter globalement les normes les plus strictes » en la matière, « et pas seulement dans les médias ». Bertrand Beaudichon, CEO d'Initiative et responsable Magna Global en France, supervisera les échanges autour de ces principes dans les différentes entités du groupe.

Les 10 principes :

1. PROMOUVOIR LE RESPECT : Recherchez les partenaires médias qui privilégient les discours équilibrés et constructifs, et les commentaires civils et respectueux. Évitez les partenaires médias ou les plateformes qui créent des environnements conversationnels hostiles. Cela implique de tenir les partenaires pour responsables lorsque des individus, des contenus ou des programmes attaquent en permanence un individu ou un groupe d'individus sur la base de sa religion, de sa race ou de son orientation sexuelle.

2. PROTÉGER LES PERSONNES : Donnez la priorité aux partenaires qui protègent les personnes contre le danger. Il s'agit notamment d'exiger des partenaires qu'ils prennent des mesures actives pour prévenir les comportements agressifs à l'encontre d'un individu ou d'un groupe d'individus. Exigez des partenaires qu'ils signalent, limitent ou suppriment les contenus susceptibles d'induire les personnes en erreur quant à leurs droits ou à la manière d'accéder aux services publics.

3. DIVERSIFIÉ ET REPRÉSENTATIF : Les partenaires médias doivent démontrer qu'ils valorisent la diversité sous toutes ses formes, notamment en termes de genres, d'origines multiculturelles, d'âges, d'orientations sexuelles, de personnes en situation de handicap, de catégories socio-économiques et de croyances religieuses. Que lorsqu'une publicité est diffusée, un effort conscient est fait pour s'assurer qu'elle le soit auprès d'un public représentatif de la diversité de la population, de manière non discriminatoire.

4. COLLECTE ET UTILISATION DES DONNÉES : Que les partenaires médias et les annonceurs recueillent et utilisent les données de manière éthique, responsable et équitable. Que les données sont collectées et utilisées dans le respect de toutes les réglementations et de tous les codes du secteur applicables. Que des règles existent afin que les données ne soient pas utilisées dans la publicité pour discriminer, même involontairement, un individu ou un groupe d'individus, ou leur capacité à accéder à l'emploi, au logement ou à d'autres produits et services.

5. LE BIEN-ÊTRE DES ENFANTS : Les partenaires médias et les annonceurs ont une responsabilité partagée et doivent veiller à ce que les réglementations et normes sectorielles soient systématiquement appliquées pour protéger le bien-être des enfants. Les partenaires sont tenus de démontrer qu'ils disposent des contrôles appropriés pour protéger les enfants et, si nécessaire, de contrôler l'âge des personnes auxquelles la publicité est diffusée.

6. PAS DE DISCOURS DE HAINE : Les marques ne doivent pas financer les discours de haine ou les contenus extrémistes. Évitez la publicité dans les médias qui alimentent la haine pour des questions de race, de religion, de nationalité, de statut migratoire, de sexualité, de genre ou d'identité sexuelle, de handicap ou de toute autre caractéristique de groupe. Cela inclut de ne pas faire de publicité sur des contenus, des services ou des plateformes où l'on trouve des discours qui tentent de déshumaniser une personne ou un groupe de personnes, ou qui promeuvent ou présentent des contenus qui inciteraient à la violence ou à la discrimination.

7. PAS DE MÉSINFORMATION / DÉSINFORMATION : L'investissement média sera dirigé vers des partenaires qui garantissent que les publics reçoivent des informations factuelles et de qualité leur permettant de prendre des décisions en connaissance de cause, et non vers des partenaires ou des contenus qui diffusent des informations erronées. La publicité ne doit pas financer la mésinformation ou la désinformation. Les plateformes vérifieront les informations publiées par des comptes très visibles et/ou à forte portée ; elles veilleront à ce que des informations factuelles provenant de sources reconnues soient publiées parallèlement aux fausses déclarations de ces comptes ; et elles mettront en place des systèmes pour mettre fin à l'amplification des fausses informations. Les domaines prioritaires incluent notamment la santé et l'environnement.

8. APPLICATION DE LA POLITIQUE : Que tout partenaire média applique systématiquement sa propre politique en matière de conditions d'utilisation. Que les partenaires d'une même catégorie ou secteur vertical s'alignent sur des standards de politique communs, définissant ce que l'on attend des utilisateurs finaux, des créateurs ou des hôtes sur ces plateformes, et que ces politiques soient appliquées de manière transparente, quels que soient leur rôle, leur titre, leur position ou leur fonction.

9. TRANSPARENCE DE LA PUBLICITÉ : La transparence de l'offre, afin que les annonceurs sachent quand et où ils font de la publicité, qu'il s'agisse d'un éditeur, d'une plateforme, d'un programme ou d'une page. Pour que les annonceurs puissent prendre des décisions éclairées qui permettront de respecter ces principes généraux.

10. RESPONSABILITÉ : Que chaque partie prenante de la chaîne publicitaire, annonceurs, agences et éditeurs/plateformes, reconnaisse sa responsabilité individuelle dans le respect de ces principes. Que nous reconnaissions collectivement que les revenus publicitaires sont un privilège et non un droit, et qu'il doit y avoir un dialogue ouvert et honnête avec les partenaires qui ne respectent pas ces principes.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par