ADFIGHT by MEDIA.figaro : le projet de La Poste avec BETC

Chaque jour de cette semaine, découvrez le projet de l’un des 5 finalistes du concours ADFIGHT organisé par MEDIA.figaro. 2,5 Millions € d’espaces, un post-test d’efficacité et une vidéo best case sont en jeu. Le vainqueur de cette battle digitale sera dévoilé lors d’une soirée le 13 décembre.
Aujourd’hui, « Digiposte +, le Deuxième Bras Droit » de La Poste avec BETC.

Le contexte et l’objectif

La Poste lance Digiposte +, une nouvelle application qui se présente comme un assistant numérique pour simplifier la gestion de notre vie administrative, un nouveau « bras droit » qui permet d’en faire plus. La campagne a un double objectif : présenter La Poste comme une marque moderne, connectée et proche des gens, ainsi que faire découvrir l’application Digiposte + et inciter au téléchargement.

L’idée directrice du dispositif 

Prendre l’expression « bras droit » au pied de la lettre pour démontrer qu’ « avec un nouveau bras droit, on en fait plus », et retenir l’attention de l’internaute via une anomalie visuelle : des personnages avec deux bras droits.
4 vidéos expriment cette idée dans des situations de la vie quotidienne. L’attention de l’internaute ou du mobinaute sera d’autant plus forte que la diffusion du message sera contextualisée.

L’activation sur les supports de Media.figaro

Le dispositif d’activation s’appuie sur quatre axes :

. Multi-touchpoint : les films deviennent des GIF déclinables sur tous les supports et formats (bannières, native, social).

. Contextualisation :  sur l’ensemble des marques Media.figaro, les thèmes traités par les supports sont mis à profit pour diffuser des messages contextualisés qui prouvent l’intérêt de Digiposte +.

. Interstitiel interactif : un mini-jeu est intégré à l’interstitiel, un jeu où il est impossible de gagner. Le fait de perdre révèle ce message : vous en feriez plus avec un bras droit à vos côtés. Exemple : on joue au ping-pong contre une joueuse qui a 2 bras droits. 

. Data : utilisation de la Data Figaro, à travers sa DMP, pour personnaliser des messages call-to-action en fonction des segments les plus pertinents pour La Poste (business travelers, technophiles…).

Selon Alexandra Mauraisin, directrice adjointe de la marque La Poste, « dans ce projet, nous avons cherché à développer une écriture spécifique pour le digital. Nous avons imaginé une expression publicitaire dédié à ce média, complémentaire à ce que nous pouvons développer en TV ou en presse ».

Demain, nous vous parlerons de « Parking is not an Art », le projet de Nissan Europe avec TBWA Europe.

Cliquez ici pour retrouver les 5 finalistes sur le site AdFight by Media.Figaro

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par