Alex Jaffray et Domitille Mahieux (Start Rec) : "La distance physique permet aussi une distanciation face au sujet"

Alex Jaffray + Domitille Mahieux

Confinement encore. CB News toujours. Nous continuons nos rencontres matinales avec les acteurs du monde de la communication. Rendez-vous musical aujourd'hui avec Alex Jaffray et Domitille Mahieux, respectivement fondateur et directrice générale de Start Rec.

1) Comment allez-vous à l’agence ? Quel est l’impact de la crise sur vos affaires ?

Un des effets inattendu de ce confinement c’est la joie de découvrir la déco des apparts de chaque collaborateur, un moyen finalement de se sentir encore plus proche (rires).   Plus sérieusement, nous avons la chance de n’avoir personne de gravement touché dans notre équipe et de pouvoir avancer sur un grand nombre de nos productions. Par exemple, nous finalisons plusieurs identités sonores de grandes marques, qui demandent à la fois une approche stratégique qui s’élabore à distance et son pendant en création musicale. À ce titre, nous faisons le maximum pour continuer à travailler avec les talents extérieurs à l’agence pour préserver l’écosystème fragile des free-lances. La partie événementielle est pour sa part un des sujets chauds, la plupart des projets ayants été annulés. Néanmoins certaines Marques / Agences, arrivent à créer l’opportunité de se réinventer pendant cette période, et de trouver les moyens de produire de nouvelles expériences à partager. Nous avons la chance de participer à cette transformation. C’est à la foi tragique, extrêmement créatif et terriblement stimulant. Ça ne va pas arranger notre schizophrénie ;-)

2) Avez-vous une bonne nouvelle à partager ?

La bonne nouvelle : comme le métier de compositeur est déjà un métier confiné en soit, enfermé loin du monde dans un espace clos, ça ne change pas grand-chose pour les créatifs de l’agence (rires). Et le confinement leur offre une opportunité inédite : avoir plus de temps pour écrire de la musique ! Juste avant le lock down, nous étions en pleine création de la musique d’un film pour TF1, un biopic autour de Gregory Lemarchal signé Laurent Tuel. Comme le mix final a été décalé, nous voilà face à un bonus de 3 semaines pour écrire, essayer, enregistrer des instrumentistes à distance, et partager avec Laurent. Généralement, nous avons 3 semaines de moins ! Nous prenons aussi le temps de développer plus encore l’écriture podcast avec des beaux projets à venir que nous espérons pouvoir partager bientôt avec vous.

3) Comment réagissent vos clients ?

Passé la période de stupéfaction, chacun s’est organisé. Le temps de comprendre les nouveaux plannings de disponibilité de chacun, et maintenant tout est assez fluide. Les clients essayent de maintenir leurs investissements et la production s’en suit. Le succès de notre métier est souvent basé sur l’écoute et la capacité d’interpréter aussi bien ce que nous disent nos clients, que leurs messages non verbaux. La communication à distance via les rendez-vous Teams, Zoom, Meet impose une nouvelle façon de s’exprimer. Nous devons tous être beaucoup plus directs dans nos formulations. Moins d’hésitation et plus d’écoute active. Le temps semble à la fois s’être contracté pour nous rendre bien plus efficace sur de courtes réunions et du même temps s’allonge sur les délais de réflexions intergroupe dans la prise de décision. La distance physique permet aussi une distanciation face au sujet et la réponse n’est plus à chaud. Elle est plus mesurée, plus construite, mieux pensée et exprimée. C’est assez intéressant.

4) Quelle serait la musique la plus adaptée pour décrire le "film" dans lequel nous vivons ?

Hélas les bandes originales des films de pandémies sont toutes anxiogènes au possible du très symphonique « Je suis une légende », à l’hypnotique « Contagion », ou au rock, sublime et lancinant « 28 jours plus tard », aucune de ses BO ne vont vous remonter le moral. Dans la série isolement mon ami, « Seul sur Mars » peut éclairer vos journées, sinon, je vous conseille un « So Lonely » de The Police. Ah si, mention spéciale pour le générique de « L’armée des douze singes » avec le magnifique tango « Suite punta del Este » d’Astor Piazzolla.

Le tango, la passion, l‘amour, une pointe de mélancolie : La vie quoi !

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par