Amélie Juillet (Buzzman) "garantir et maintenir les liens"

Amélie Juillet - Buzzman

CB News poursuit sa série d'interviews, à chaud, avec le témoignage ici, d'Amélie Juillet, directrice de la communication de Buzzman, sur la crise sanitaire et économique. Elle s'est prêtée à l'exercice. Voici ses réponses.

1) Comment réagissez-vous face à cette crise sanitaire au sein de l'agence ? Pour les salariés ? Les partenaires, notamment Les freelances ?

 Amélie Juillet : nous sommes responsables des conditions de travail de nos salariés, de leur bien-être et de leur sécurité.  La direction de Buzzman a pris conscience très rapidement des risques sanitaires qu’allait engendrer cette pandémie. Nous avons réuni tous les salariés, dès le jeudi 12 mars, pour les sensibiliser aux comportements individuels et collectifs à adopter : limiter au maximum leurs déplacements, privilégier fortement le télétravail, limiter les réunions en privilégiant les visioconférences… Ces incitations étaient applicables dès la fin de la réunion. Par ailleurs, afin que tout le monde puisse travailler dans les meilleures conditions, tous nos employés utilisant des ordinateurs fixes (DA, Motions…), ont bénéficié de la mise en place d’un service d'installation à domicile. Une permanence leur permet de poser toutes les questions qu’ils souhaitent et, depuis le début de la semaine, avec Georges Mohammed-Chérif, nous avons décidé de "facetimer" 5 à 10 salariés par jour pour prendre de leurs nouvelles et les coacher pour leur permettre d'appréhender au mieux cette période. En parallèle, nous avons envoyé un mail à l’ensemble de nos clients et partenaires les informant des nouvelles règles de travail mises en place tout en assurant que les projets seraient traités avec le même sérieux qu’habituellement. Suite à l'annonce d’Emmanuel Macron jeudi soir, l'agence a rendu le télétravail obligatoire. La sécurité de nos équipes est une priorité.

2) Comment réagissent les clients ? Reports de dispositifs, de campagnes, changement de stratégies de communication ? Que conseillez-vous ?

Amélie Juillet : certains ont annulé des plans médias, d'autres, à l’instar de Burger King, ont annoncé fermer leurs restaurants, leurs drives et la livraison à domicile et reportent, de fait, les communications jusqu’à nouvel ordre. Toutes les roadmaps sont chamboulées. Comme communicante, je relais les messages d'urgence : le seul moyen de lutter est de ne pas être en contact les uns avec les autres. Cette conviction est partagée par tous ici : nos clients, nos partenaires, la presse… qui mettent, d'ailleurs, eux-aussi, en place des mesures managériales similaires au sein de leurs équipes. Cette crise, d'ampleur inédite, me fait également réaliser que mon rôle est de maintenir et de garantir les liens avec nos clients, nos salariés et nos partenaires. 

3) Qu'avez-vous mis en place dans vos relations avec la presse ?

Amélie Juillet : nous nous sommes concertés avec Georges Mohammed-Chérif, vendredi 13 mars au soir, au sujet des lancements RP programmés cette semaine. Nous avons décidé de couper, jusqu’à nouvel ordre, les relations avec la presse. Du moins, pour l'envoi de nos communiqués de presse ...campagnes de publicité, portraits etc. Vous l'aurez compris.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par